Miss Peregrine et les enfants particuliers

Publié le par CapOcapesDoc

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Ransom Rigg (scénario) et Cassandra Jean (dessin)

Bayard - 2014

Résumé : Adaptation du roman éponyme de Ransom Riggs. 

Fils unique, destiné à reprendre la pharmacie de ses parents, ado indolent et sans passion… Jacob mène une vie monotone. Son grand-père lui raconte depuis qu’il est petit des histoires merveilleuses : un orphelinat abrite sur une île mystérieuses des enfants aux talents extraordinaires… Même si Jacob a parfois eu envie d’y croire, il est lucide : le vieil homme n’a plus toute sa tête. Mais un jour, Jacob retrouve Grand-Père dans le jardin, une horrible blessure au ventre…

Mon avis : Je n'ai pas encore lu le roman. Et j'ai commencé par voir le film de Tim Burton, datant de 2016. J'ai donc ensuite lu la bande dessinée et j'y ai trouvé quelques différences avec l'adaptation cinématographique. Les avis sur Internet disent que la BD est fidèle au roman, et cela parait normal car c'est l'auteur du roman lui-même qui est le scénariste de la BD, mais qu'il existe quelques changements entre les écrits et le visuel, j'en reparlerai plus bas.

L'histoire, fantastique, est très intéressante et nous plonge dans les réflexions personnelles du héros, qui souhaite vérifier les dires de son grand-père défunt, qui lui avait raconté des histoires merveilleuses d'enfants particuliers. Jacob les retrouve au Pays de Galle, en pleine seconde guerre mondiale. L'action est très présente dans la bande dessinée et les coups de crayon vont dans ce sens ne laissant peu de place à l'émotion. Le style est inspiré des mangas (trait du cayon, onomatopées, décors épurés et disposition des cases). La coloration est parfois noire et blanche ou teintée de camaïeu de rouge et de bleu. 

Parlons des différences maintenant : la première déjà concerne les personnages. Les dons d'Emma et Olive ont été inversés dans le film, sûrement pour de meilleurs effets cinématographiques. Le psy de Jacob, homme dans les livres, est une femme dans le film. Miss Peregrine, quant à elle, a bien rajeuni à l'écran. Enfin, le film est moins sombre, plus coloré que l'univers littéraire (par exemple, la seconde guerre mondiale est moins présente), et les photos moins importantes. 

Dans l'ensemble, une très belle découverte, que ça soit l'oeuvre cinématographique ou l'oeuvre littéraire. Maintenant, je me dois de lire le roman !

 

Bande Annonce du film de Tim Burton :

Défis numéros 9, 10, 17

Défis numéros 9, 10, 17

Publié dans BD

Commenter cet article

angeselphie 27/04/2017 11:35

Je ne l'ai pas encore lu non plus ni même vu le film. Je viens de le recevoir en audiolib, je vais me lancer comme cela ;) Merci pour ce partage et ta participation à mon challenge. Je profite pour te laisser le lien de la prochaine session en espérant t'y retrouver ;)
http://leslecturesdangeselphie.blogspot.be/2017/04/un-mois-une-illustration-etou-un-theme.html

Manika 05/03/2017 16:05

Merci ta participation est notée !

Petite Noisette 26/02/2017 15:05

Il est dans ma PAL !! :-)