Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Quatre de coeur

Quatre de coeur

Quatre de coeur

Yaël Hassan et Matt7ieu Radenac

Syros Jeunesse - 2016

Résumé :  
Le carillon de La p’tite librairie retentit : comme chaque matin, le jeune Henry vient rendre visite à Madeleine. C’est elle qui lui a donné le goût des livres. Le carillon sonne une nouvelle fois, voilà Désiré, le facteur. Depuis quelque temps, Madeleine reçoit d’étranges cartes postales d’un admirateur secret, mais aussi des lettres d’avocat… Sa boutique risque la fermeture. Le carillon, encore. Madeleine, Désiré et Henry ne connaissent pas la fillette qui vient d’entrer. C'est pourtant ensemble qu'ils vont tout faire pour sauver La p’tite librairie !

Mon avis : 

Voici un roman assez court que j'ai dévoré d'une traite ! 

Une histoire pour sauver la librairie du quartier tenue par une vieille dame, des personnages attachants, des relations intergénérationnelles, une enquête à travers les cartes postales reçues par la libraire, des citations littéraires, du suspense pour savoir si la librairie sera sauvée, du rythme, de l'amitié, de l'entraide et de la solidarité : tous les ingrédients d'un bon petit roman, écrits par deux supers auteurs. 

Combien y a-t-il de livres, ici ? Dix mille, cent mille, un million ? Une odeur de vieux papier, à la fois âcre et doucereuse, émane du fantastique amas d'ouvrages, dont certains ont plus d'un siècle. Couvertures de cuir, de tissu, de carton, aux tranches dorées ; parchemins roulés ; éditions rares et volumes populaires pleins de naïves illustrations ; tout le savoir du monde semble rassemblé ici.

Gudule, La bibliothécaire

Il disait que les livres ont le pouvoir de faire tomber le lecteur amoureux.

Yaël Hassan Matt7ieu Radenac, La fille qui n'aimait pas les fins

J'ai l'impression que les livres ont des passages secrets qui les relient les uns aux autres.

Gudule, La bibliothécaire

Oh ! Dieu ! Qu'il était beau le temps, le temps des livres passionnants ! Et c'est pourquoi nous vous prions d'extirper vos télévisions pour les remplacer par des livres pleins de merveilles, de joie de vivre !

Roald Dahl, Charlie et la chocolaterie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article