Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Peter Dillon, L'énigme Lapérouse

Peter Dillon, L'énigme Lapérouse

Peter Dillon, L'énigme Lapérouse

Boris Beuzelin

Glénat - 2021

Résumé :

Les plus grandes découvertes sont parfois le fait du hasard...

La dernière lettre du commandant Lapérouse date du 10 mars 1787. Envoyée d'Australie, elle annonce le retour de L'Astrolabe et de La Boussole pour décembre de la même année, soit presque quatre ans après leur départ. Mais les bateaux n'atteindront pas les côtes européennes. Pire! Jamais l'expédition ne s'échappera des eaux océaniennes et le silence qui suit cette dernière lettre n'offre qu'une seule certitude: aucun membre des deux équipages n'a survécu. En 1826, près de quarante ans ont passé, et Lapérouse ne hante pas les pensées du commandant Peter Dillon lorsqu'il décide d'amarrer son navire dans la baie de Tikopia. Il y a alors plus urgent: ses réserves commencent à manquer et il souhaite offrir ressources et hospitalité à son équipage épuisé. Au cours des échanges et négociations, une poignée d'épée en argent est vendue par un autochtone à un de ses marins. Sur celle-ci, on devine une fleur de lys et un matricule. Comment cet objet appartenant à un sujet du royaume de France s'est-il retrouvé entre les mains d'un habitant d'une île si isolée? Cette question est la première étape d'une longue et périlleuse enquête qui permettra d'éclairer le sort des marins de L'Astrolabe et de La Boussole. 

Mon avis :

Une bande dessinée historique, aux multiples énigmes, sur les traces des suites de l'expédition scientifique de Lapérouse. Le graphisme est remarquable mais je n'ai pas accroché avec l'histoire, peut-être que parce que je n'aime pas trop les récits d'aventure maritime ou parce que les événements s'enchainent les uns après les autres trop rapidement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article