Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un socle de connaissances et compétences pour l'info-doc ?

Publié le par CapOcapesDoc

       American Library Association vient de publier (sortie en novembre) "Principes pour l'apprentissage des élèves du 21ème siècle".
       Les principes fondamentaux sont la lecture et la recherche d'information. Les bibliothèques scolaires ont donc toutes leur importance et l'éducation à l'utlisation de l'information est primordiale. L'accès à tous à la culture informationnelle est une priorité pour les élèves du 21ème siècle.
        Pour plus d'infos, voir le site de Savoirs CDI qui résume les attitutdes, compétences et connaissances qui se trouvent dans ce "nouveau" socle...

       
"AASL Standards for the 21st-Century Learner," American Library Association, November 08, 2006.
           http://www.ala.org/ala/aasl/aaslproftools/learningstandards/standards.cfm

Partager cet article

Repost 0

Colloque ERTé 2008

Publié le par CapOcapesDoc

       Allez, ce n'est pas parce que ce sont les vacances qu'ils ne faut rien publier !!
       Les 16, 17 et 18 octobre se tenait à Lille le colloque international de l'ERTé (Equipe de recherche technologique en éducation) sur le thème "Education à la culture Informationnelle".
       Voici les compte-rendu.
       Le Café Pédagogique
       Le Guide des Egarés
       ERTé
      

Partager cet article

Repost 0

La réforme... 3

Publié le par CapOcapesDoc

X. Darcos dévoile la nouvelle classe de seconde

Que reste-il du projet de lycée "finlandais" ? « Je ne partage pas le sentiment de ceux qui croient qu’on rend service au lycée en le figeant dans son organisation actuelle. Réclamer le statu quo pour le lycée c’est chercher à briser ce qui fait la force de son lien avec les Français. C’est le rendre sourd aux attentes de la société ». Très persuasif, Xavier Darcos a présenté le 21 octobre la nouvelle classe de seconde en présence de JP de Gaudemar, chargé de la réforme du lycée. Il a confirmé que la réforme serait appliquée à la rentrée 2009.

 

L’horaire de la classe comprendra 30 heures d’enseignement, soit sensiblement le volume actuel. Il comprendra 21 heures "d’enseignements généraux" (français, maths, histoire-géo éducation civique, sciences expérimentales, LV 1 et 2, EPS). La répartition entre ces disciplines n’est pas faite et sera sûrement l’objet de négociations d’ici décembre. Il n’est plus question de "modules" pour ces enseignements dans le document ministériel. Une façon sans doute de rassurer ceux qui craignaient un éclatement disciplinaire. Et aussi d'affirmer une certaine continuité. X. Darcos affirme repousser l'idée d'annualiser l'enseignement.

 

Les élèves devront suivre 4 modules au choix mais définis selon leur filière. Ainsi en Humanités ils choisiront entre littérature, langues anciennes, langue vivantes ou arts et histoire de l’art. En sciences entre maths, physique-chimie, SVT, « informatique et société numérique », un module au contenu encore indéfini. En Sciences de la société ils disposeront de SES, gestion, histoire-géo. La dernière filière concerne les technologies (ingénieur, SMS, STL, hôtellerie) et l’EPS.

 

Enfin les élèves devront suivre un accompagnement obligatoire, à raison de 3 heures par semaine, réparti entre travaux interdisciplinaires, orientation et remise à niveau.  Cet accompagnement est présenté comme une réforme essentielle. Dans l’esprit du ministre la personnalisation c’est la démocratisation. On ignore cependant comment les enseignants seront formés à cet accompagnement.

 

C’est surtout l’organisation de l’année qui change. L’année est divisée en deux semestres séparés par une semaine de bilan et examens blancs. Il y aura 4 conseils par an (au lieu de 3), 2 réunions de profs et 2 véritables conseils de classe. En contrepartie de cet accompagnement renforcé des élèves, l’ISO sera réévaluée.

 

Bien des éléments du projet initial ont fondu depuis l'été. L'idée de modules indifférenciés pour ne pas reconstituer de filières. La disparition du groupe classe. Les passerelles entre séries. Le travail d'équipe des enseignants. Sur tous ces points le ministre a reculé devant les exigences des associations de spécialistes et de syndicats. Le "nouveau lycée républicain" ressemblera beaucoup à l'ancien… D'ailleurs, sortant du cadre de la seconde, le ministre a promis que son projet n’aboutira pas à une réforme du bac. On imagine mal dans cette perspective comment échapper à la hiérarchisation des filières.  A la question, "que reste-il du lycée "finlandais" annoncé au départ, un interlocuteur du Sgen répond : "Rien"…

 

Xavier Darcos présente pourtant sa réforme comme un facteur important de  démocratisation du lycée. Il en attend la diminution des redoublements  grâce à l'accompagnement individuel des élèves et au nouvel équilibre entre le temps de l’enseignement et celui du travail personnel.

 

Pourtant rien n'est moins sûr. Donner davantage d'autonomie aux établissements et de liberté aux lycéens c'est sûrement favoriser la motivation, l'envie d'apprendre et de meilleurs climats d'établissement. On ne voit pas d'ailleurs pourquoi la France échapperait à un mouvement général d'évolution du secondaire. Encore faut-il que ces libertés soient accompagnées. Or on ignore comment les établissements construiront leur offre de modules et si des propositions aussi riches et variées pourront être faites en banlieue et en centre ville. Laisser les établissements définir librement une partie du curriculum pourrait mener à une aggravation des écarts entre établissements.

 

On ignore également comment les enseignants seront aidés pour la mise en place des modules d'accompagnement des élèves. Or leur rôle sera déterminant dans le guidage des élèves. Laisser les conseils de classe décider en milieu d'année de réorienter les élèves c'est prendre le risque de renforcer la hiérarchisation au sein des établissements.

 

Xavier Darcos espère de nouveaux rapports entre élèves et professeurs. C'est reconnaître qu'une réforme n'est pas faite que de règlements. Il lui faut aussi une âme et un esprit. Sont-ils là ?


Sources : Le Café Pédagogique

Partager cet article

Repost 0

La réforme... 2

Publié le par CapOcapesDoc

La nouvelle classe de seconde de X. Darcos

« Je ne partage pas le sentiment de ceux qui croient qu’on rend service au lycée en le figeant dans son organisation actuelle. Réclamer le statu quo pour le lycée c’est chercher à briser ce qui fait la force de son lien avec les Français. C’est le rendre sourd aux attentes de la société ». Xavier Darcos a présenté ce matin  10h30 la nouvelle classe de seconde en présence de JP de Gaudemar, chargé de la réforme du lycée.

 

L’horaire de la classe comprendra 30 heures d’enseignement, soit sensiblement le volume actuel. Il se décomposera entre 21 heures d’enseignements généraux (français, maths, histoire-géo éducation civique, sciences expérimentales, LV 1 et 2, EPS). La répartition entre ces disciplines n’est pas faite et sera surement l’objet de négociations d’ici décembre. Il n’est plus question de modules pour ces enseignements dans le document ministériel.

 

Les élèves devront suivre 4 modules au choix mais selon leur filière. Ainsi en humanités ils choisiront entre littérature, langues anciennes, langue vivantes ou arts et histoire de l’art. En sciences entre maths, physique-chimie, SVT, « informatique et société numérique », un module au contenu encore indéfini. En sceinces de la société ils disposeront de SES, gestion, histoire-géo. La dernière filière concerne les technologies (ingénieur, SMS, STL, hôtellerie) et l’EPS.

 

Enfin les élèves devront suivre un accompagnement obligatoire à raison de 3 heures par semaine réparti entre travaux interdisciplinaires, orientatin, remise à niveau.  Cet accompagnement est présenté comme une réforme essentielle. Dans l’esprit du ministre la personnalisation c’est la démocratisation. On ignore cependant comment les enseignants seront formés à cet accompagnement.

 

C’est surtout l’organisation de l’année qui change. L’année est divisée en deux semestres séparés par une semaine de bilan  examens blancs. Il y aura 4 conseils, 2 réunions de proifs et 2 veritables conseils de classe. En contre partie de cet accompagnement renforcé des élèves, l’ISO sera réévaluée.

 

Sortant du cadre de la seconde, le ministre a promis que sa réforme n’aboutira pas à une réforme du bac, ce qui pose évidemment laquestion de la hiérarchisation des filières.

 

Il attend de la réforme la diminution des redoublements , particulièrement enseconde, grâce à un meilleur accompagnement individuel des élèves et un nouvel équilibre entre le temps de l’enseignement et du travail personnel.  Plus que la question budgétaire, c’est l’accompagnement des élèves qui sera le point à suivre de cette réforme. Peut-on décréter de nouveaux rapports entre élèves et professeurs sans assumer clairement cette nouvelle philosophie ?

Sources : Le Café Pédagogique 

Partager cet article

Repost 0

Du Net au papier

Publié le par CapOcapesDoc

      La presse payante est-elle condamnée à se retrouver sur le Net ? Jacques Rosselin, un des fondateurs de Courrier International, a fait le pari inverse : depuis le 17 octobre est lancé Vendredi, hebdomadaire de 8 pages qui recense sur le papier "les meilleures infos" du Net chaque semaine. Lâchez vos écrans, tous au kiosque (non-virtuel !)
      Plus d'infos :là Vendredi, là Paperblog, et là Le Nouvel Observateur

Publié dans Numérique

Partager cet article

Repost 0

Kiosque virtuel

Publié le par CapOcapesDoc

      Le réseau AAP, chargé des kiosques de presse à Paris lance son premier i-kiosque : aux Champs-Elysées, à l'angle de l'avenue Georges-V, on peut lire 4 magazines (Gala, Paris Match, Côté Paris et Femmes) en tournant virtuellement les pages par un simple balayage de la main à 10 cm de l'écran.
      Plus d'infos là Presse Edition et là une vidéo Le Parisien

Publié dans Numérique

Partager cet article

Repost 0

Commentaire Critique

Publié le par CapOcapesDoc

      Parlons un peu des épreuves écrites...
      Nous avons rendu deux commentaires critiques et nous avaons eu les retours.... Le système de notation est un petit bonhomme qui sourit ou qui ne sourit pas !
      Pour mon premier commentaire critique, mon bonhomme était comme celui-là : :-(

      Mon deuxième commentaire était positif !!!!  :-)
      Maintenant, il va falloir maintenir le cap ------------------> Cap0CapesDoc !!!!

Publié dans Ma vie de PLC1

Partager cet article

Repost 0

La réforme... 1

Publié le par CapOcapesDoc

Des précisions sur le futur lycée

Les sciences expérimentales sont-elles "sauvées" ? C'est ce que donne à penser le compte-rendu de la réunion entre le Se-Unsa et J.P. de Gaudemar qui a eu lieu le 15 octobre.

 

Le Se-Unsa donne de nouveaux éclairages sur la maquette de la seconde et du cycle terminal. En seconde, "la place des sciences expérimentales dans la formation de tous les élèves semble acquise". Ce pourrait être un module de "sciences expérimentales" interdisciplinaire dans les enseignements obligatoires ou l'obligation de suivre un module exploratoire.

 

Le cycle terminal comprendra 36 modules (16 par an) de 3 heures semestrielles, répartis en 16 modules d'enseignement obligatoire, 16 de spécialisation et 4 d'accompagnement. Les enseignements obligatoires comprendraient la philosophie (2 modules), du français (2 modules), 2 langues (6 ou 7 modules), l'EPS (2 ou 3), les sciences (incluant maths et sciences expérimentales (3 modules) et sciences sociales (histoire-géo et SES) (3 modules).

 

Un grand flou semble encore régner par rapport aux filières. Si le projet envisage 4 dominantes (humanités et arts, sciences, sciences de la société, technologie), on sait encore mal comment se fera la spécialisation. A priori seule la philosophie devrait faire module commun, ce qui donne à entendre, comme cela a été dit à l 'APMEP pour les maths, que les modules n'offriront pas les mêmes enseignements…  Dans cette perspective comment organiser l'examen (en dehors de l'épreuve de philo ) ?

 

Chaque lycéen devrait prendre 7 modules de spécialisation soit en renforcement de la dominante, soit en sortant de sa dominante. Pour le Se-Unsa, "la réflexion n'est pas aboutie" sur ce sujet. Les contours "restent très flous" particulièrement pour la dominante technologie.

 

"La modularité permettra aux élèves ayant choisi une dominante technologique de suivre des enseignements d’une discipline d’une autre famille. A l’inverse, des élèves des autres dominantes pourront accéder à des enseignements de la famille « Technologie » en complément de ceux de leur dominante" écrit le Se-unsa. En seconde, les enseignements ISI et ISP ont vocation à fusionner dans un module unique de « sciences industrielles » offerts dans tous les lycées. Un point positif : dans la discussion les TPE sont réapparus, preuve que ce dispositif correspond bien à un besoin.

 

Que deviendront les filières technologiques ? La filière STG pourrait éclater. Selon le Se-Unsa, les actuels enseignements de STG seraient redistribués entre 2 dominantes : gestion et droit rattachés à la famille « Sciences de la société » ,  comptabilité, mercatique, gestion des ressources humaines, management des organisations et gestion des systèmes d’information à la famille « Technologie ».

 

Pour le technologique industriel, c'est encore plus flou. Le ministère passe commande d'un rapport à l'Inspection générale pour les STI.

 

Le calendrier est maintenu. J.P. de Gaudemar maintient la rentrée 2009 pour une application en seconde. Mais elle devrait être "progressive" , comprendre les choix modulaires et l'accompagnement, mais sans révision de tous les programmes. Mais comment maintenir des programmes anciens avec des horaires de cours largement amputés ?


Sources : Le Café Pédagogique

Partager cet article

Repost 0

Education en Finlande

Publié le par CapOcapesDoc

         Les enquêtes PISA nous le montrent : les élèves finlandais ont de meilleurs résultats que les français : aller faire un tour sur le site Info-Finlande, rubrique Education, (InfoFinlande) vous y trouverez tout un tas d'articles très intéressants....
Drapeau de la Finlande

Publié dans Education - Pédagogie

Partager cet article

Repost 0

Blogue, Bloguons, Bloguez ! Blogue-je ??

Publié le par CapOcapesDoc

     Ah lala... j'écris un blog... mais j'ai un peu de mal à rentrer dedans et à savoir exactement ce que je pourrais ou devrais mettre !
       Quand je visite les blogs des autres CAPESiens en Doc, je trouve qu'ils sont supers. Et moi je trouve qu'il faut passer énormément de temps pour avoir un blog à jour.
         La veille documentaire est un processus important mais il est difficile de s'y tenir. Je sais que c'est un "coup" à prendre, comme on dit, alors je vais essayer de m'y tenir...
         Lourde tâche qui m'attend...  Courage !
        Je tiens à faire découvrir au passage le blog Nota Bene

Publié dans Ma vie de blogueuse

Partager cet article

Repost 0