Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le lundi, c'est énigme au CDI #8

Publié le par CapOcapesDoc

Réponse de la semaine dernière : le géranium (geai-rat-nid-homme)

 

Enigme de la semaine :

"Pouvez-vous relier ces neuf points au moyen de moins de cinq lignes droites tracées sans lever votre crayon du papier ?

 

Le lundi, c'est énigme au CDI #8

Partager cet article

Repost 0

J'ai laissé mon âme au vent

Publié le par CapOcapesDoc

J'ai laissé mon âme au vent

J'ai laissé mon âme au vent

Auteur : Roxane Marie Galliez
Illustrateur : Éric Puybaret
Editeur : De La Martinière Jeunesse - Septembre 2013

 

Quatrième de couverture : 

Ce n'est plus moi qui t'offrirai des friandises
Mais dans ta mémoire, j'ai placé d'autres gourmandises
Mange la vie
Mords dedans

Moi, j'ai laissé mon âme au vent 
Je me sens plus léger maintenant 
Je peux à chaque instant voyager 
Partir, revenir, c'est amusant

Tu ne peux pas m'attraper 
Tu ne peux pas me tenir 
Mais si tu fermes les yeux 
Tu peux toujours me sentir

À l'intérieur du livre, un sachet de graines d'immortelles 
On les plante, on les voit naître, grandir, et ne jamais périr...

L'histoire Dans ce poème, un grand-père s'adresse à son petit-fils afin d'atténuer sa peine et lui explique que malgré sa disparition, il sera toujours présent dans ses souvenirs.

 

Mon avis : envoûtant, captivant, émouvant, un texte accompagné d'illustrations douces et légères. A lire à voix haute, car les sons et le rythme nous apaisent.

 

Merci à Babelio et aux Editions De La Martinière Jeunesse pour cet album !
 

Partager cet article

Repost 0

Le mardi sur son 31 #33

Publié le par CapOcapesDoc

Le mardi sur son 31 #33

Le plaisir est une merveille, qui m'apprend que je suis moi.

Métaphysique des tubes, Amélie Nothomb, 2000.

Partager cet article

Repost 0

Perles d'élèves (55)

Publié le par CapOcapesDoc

A la question :

"que signifie le sigle C.D.I. ?",

réponse d'une élève :

"CDI veut dire la bibliothèque mais en forme de collégiens"

..........

Publié dans Perles

Partager cet article

Repost 0

Les cerisiers fleurissent malgré tout

Publié le par CapOcapesDoc

Les cerisiers fleurissent malgré tout

Les cerisiers fleurissent malgré tout

Auteur : Keiko Ichiguchi

Editions Kana - 2013

 

Quatrième de couverture : Japon, 11 mars 2011, un tremblement de terre, un tsunami, Fukushima. Est-il possible de faire des projets après cela ? Quand une promesse devient hommage.

 

L'histoire : Une Japonaise vivant en Italie revient régulièrement au Japon et en profite pour rendre visite à son ancienne institutrice. Elle a promis à la vieille dame de revenir la voir au printemps mais un tremblement de terre frappe le Japon. Nous sommes le 11 mars 2011.

 

Mon avis : C'est une belle lecture, à la fois poétique et philosophique. Le récit évoque le terrible drame du tsunami et de la catastrophe nucléaire sans trop en faire. Tout est en pudeur. Le dessin, fin et soigné, donne de l'intensité aux évènements. C'est un magnifique témoignage aux sinistrés de Fukushima.

 

Publié dans Mangas - Manhwas

Partager cet article

Repost 0

Le lundi, c'est énigme au CDI ! #7

Publié le par CapOcapesDoc

Réponse de la semaine dernière : Toutes les lettres de l'alphabet sont présentes dans cette phrase.

 

Enigme de la semaine :

Mon premier a des plumes et pas de poils.

Mon deuxième a des poils et pas de plumes.

Mon troisième a des plumes et pas de poils.

Mon quatrième a des poils et pas de plumes.

Mon tout n’a ni plumes ni poils.

Partager cet article

Repost 0

Le pays des cerisiers

Publié le par CapOcapesDoc

Le pays des cerisiers

Le pays des cerisiers

Fumiyo Kouno

Editions Kana - 2006

 

Quatrième de couverture1955. Dix ans se sont écoulés depuis le jour où l’éclair incandescent a fendu le ciel. Dans la ville d’Hiroshima, l’esprit d’une jeune femme est intensément bouleversé. Pour les plus faibles, qu’ont représenté la guerre et la bombe? L’oeuvre polémique d’un auteur engagé !

 

Mon avis : C'est une histoire courte traitant d'un sujet délicat : l'après Hiroshima... Bouleversant. L'album est découpé en 3 parties. La première partie décrit la vie de Hirano Minami en 1955. Elle vit pauvrement en tant que couturière chez sa mère. Les blessures des personnages se font ressentirent. D'abord cachés, ces traumatismes deviennent de plus en plus forts. On y voit les conséquences fatales de l'irradiation. La deuxième partie de l'ouvrage se passe trente ans plus tard et parle d'une petite fille, Nanami (qui a un lien de parenté avec Minami...). La dernière partie se déroule dans les années 2000 (manga publié en 2003 au Japon). Les traits sont fin, les visages expressifs. On a l'impression que les personnages sont paisibles et plein de vie, ce qui contraste fortement avec les conséquences de la bombe. A lire !

 

Publié dans Mangas - Manhwas

Partager cet article

Repost 0

Perles d'élèves (54)

Publié le par CapOcapesDoc

A la question :

"Cite deux tâches du travail du professeur-documentaliste",

Réponse d'une élève :

"Publier des livres".

 

 

 

 

Publié dans Perles

Partager cet article

Repost 0

Ceux qui n'aiment pas lire

Publié le par CapOcapesDoc

Ceux qui n'aiment pas lire

Ceux qui n'aiment pas lire

Rachel Corenblit

Editions du Rouergue, collection ZigZag, mars 2011.

 

Résumé : "Si ta mère raconte partout que tu détestes lire. Si elle t'oblige à aller toutes les semaines à la bibliothèque. Si aucun ne livre ne t'intéresse, même pas les romans d'aventure ou ceux qui parlent d'amour, rejoins le "Club de ceux qui n'aiment pas lire". Lis ce livre..."

 

L'AVIS DE RICOCHET
Marie a été héroïque, elle a avalé du savon pour laisser agir le reste du « club de ceux qui n’aiment pas lire »… En fait, le héros de ce court roman est Samuel, harcelé par sa mère qui se désole du manque d’appétit de son fils pour la lecture, ce qu’elle considère comme un handicap. Elle cherche des alliés auprès des enseignants ou des bibliothécaires et en réponse, Samuel fédère autour de lui, des enfants, dont certains réussissent parfaitement en classe, qui partagent son aversion pour les livres. Ce club fomente d’abord des exactions à domicile et un mercredi opère un véritable carnage dans la bibliothèque. Avec un certain didactisme, Rachel Corenblit écrit un livre qui illustre parfaitement le premier droit du lecteur de Daniel Pennac. Elle est aidée dans sa plaidoirie par le travail de Julie Colombet qui organise graphiquement le complot des enfants et dramatise l’action. Un roman dérangeant ; un poil à gratter pour les adultes prescripteurs, parents enseignants ou bibliothécaires et un récit percutant pour ouvrir des dialogues avec les enfants, récalcitrants ou non. 

 

Mon avis : Un petit roman qui se lit vite, et qui comporte beaucoup d'illustrations, parfois "choquantes" (enfin, elles font un peu bizarres avec les gros yeux des personnages...) : d'ailleurs je n'aime pas vraiment la couverture, j'espère que les élèves ne seront pas repoussés. Les situations des enfants sont un peu tirées par les cheveux, mais il y a des moments sympas. 

 

Petites citations récoltées :

"Un enfant qui n'aime pas lire, c'est comme un crocodile sans dents. On a de la pitié pour lui. On se demande comment il va se nourrir, comment il va grandir dans la jungle et les marécages. Comment il va se débrouiller parmi tous les autres crocodiles qui, eux, dévorent les livres."

"La lecture, c'est comme la confiture, faut laisser les enfants s'y coller comme des mouches."

"Je me dis que peut-être un jour, j'ouvrirai un livre, par hasard et que je ne pourrai plus m'arrêter tellement j'aurai envie de le lire et de le terminer et d'en commencer un autre et un autre encore."

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Le mardi sur son 31 #32

Publié le par CapOcapesDoc

Le mardi sur son 31 #32

Tu sais pourquoi on n'aime pas lire ? me demande Viviane.

Ceux qui n'aiment pas lire, Rachel Corenblit, ZigZag, Le Rouergue, 2011

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>