Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

On se cache ?

Publié le par CapOcapesDoc

On se cache ?

On se cache ?

Texte de Christel Denolle
Illustrations d'Emiri Hayashi
Nathan - 2013

Présentation Une promenade dans la nature sous forme de cache-cache, avec des flaps en feutrine à soulever. Le bébé adore jouer à faire apparaître et disparaître un objet. Attraper, soulever, pointer du doigt, tout son corps est en mouvement pendant la lecture. Très sensible aux modulations de la voix qui raconte l'histoire, le bébé attend le jeu rythmique des questions et des réponses.

Mon avis : Je trouve les couleurs vives superbes, le texte est tout simple pour les petits à partir de 6 mois. Mon fils de 8 mois et demi l'a adopté très vite, il s'amusait à toucher la feutrine pour voir ce qui se cachait dessous. 

Partager cet article

Repost 0

Sanguine

Publié le par CapOcapesDoc

Sanguine

Sanguine

Alex Cousseau

Le Rouergue - 2005

Résumé En ce moment, Anouk a l’impression que plus rien n’est pareil. Son corps pousse, se transforme et se manifeste. Elle se sent moche, mal fringuée dans les vêtements de sa sœur. Certains jours, elle a le sentiment que personne ne la voit. D’autres fois, qu’elle est nue quand les garçons ricanent dans la cour du collège. Tout lui pèse, son sac, son corps, son cœur. Cette semaine-là, pour la première fois, Anouk est réglée. Pourtant, durant ces quelques jours, Anouk s’ouvre aux autres. Elle échange des secrets avec sa mère, pendant que cette dernière prend son bain. Elle appelle ses copines au téléphone, simplement pour le plaisir d’oser le faire. Et (comme par hasard ?), c’est aussi cette semaine-là qu’Anouk embrasse pour la première fois un garçon, ce Tom si gentil et si drôle…

Mon avis : Des chapitres courts, une lecture facile. Le thème des préoccupations des jeunes filles, celui des premières règles est abordé de façon crue, et cela peut choquer. Mais la jeune fille - narratrice (on notera que l'auteur est un homme et qu'il a bien réussi à raconter). Anouck découvre aussi les premiers moments où l'on embrasse. Les phrases courtes et simples permettent de comprendre les sentiments de la jeune adolescente. C'est un roman tendre et qui met en confiance les filles. 

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Manabé Shima

Publié le par CapOcapesDoc

Manabé Shima

Manabé Shima

Florent Chavouet

Editions Picquier - 2010

Présentation de l'éditeur :

Le Japon est tellement une île qu'il est un archipel.
Dans le catalogue japonais, on trouve des îles industrielles, des îles artificielles, des îles sacrées, des îles musées, des îles formol, des îles atoll, des îles balnéaires, des îles bleu-vert, des îles sauvages, des îles sans âge, des îles connues, Shikoku, et mêmes des îles où l'on pêche et l'on boit.
Parmi ces miettes de terre, il y a Manabé Shima, une île dont on parle peu, mais où poussent très bien les poissons.
Ça tombe bien, je n'ai rien prévu cet été.
Un inventaire exhaustif et désopilant sur Manabé Shima, l’île aux soixante crabes et à peine plus d’habitants, par l’auteur de Tokyo Sanpo.

 

Mon avis : Après la lecture de Tokyo Sanpo (voir ci-dessous), j'ai entamé la lecture de ce nouveau carnet de voyage. Cette fois-ci, plus de monde urbain, mais celui de la campagne, de la pêche et des chats. Encore et toujours plein de détails, le dessin au crayon de couleur est superbe. Des grandes planches sur les poissons, les légumes, l'intérieur des maisons. C'est magnifique.

 

Partager cet article

Repost 0

Tokyo Sanpo

Publié le par CapOcapesDoc

Tokyo Sanpo

Tokyo Sanpo

Florent Chavouet

Editions Picquier - 2009

Présentation de l'éditeur

Voici un guide de voyage dans Tokyo qui ne ressemble à aucun autre !Partir à la découverte de Tokyo, le nez au ras du trottoir et l’œil à l’affût, arpenter le bitume à hauteur d’homme et saisir les instants fugitifs, saugrenus et si caractéristiques dans leur étrangeté de la capitale du Japon. Avec pour seuls outils et compagnons les plus fidèles, une bicyclette, une chaise pliante de pêcheur, et bien sûr des crayons de couleur. 
Chaque chapitre s’organise autour d’un quartier, avec sa carte et son koban, autrement dit son commissariat, aux architectures plutôt délirantes.Un humour décapant et un coup de crayon talentueux qui nous entraînent dans un Tokyo surprenant au gré d’une humeur vagabonde et d’un esprit curieux.

Mon avis : j'ai vraiment beaucoup aimé cette bande dessinée - carnet de voyage. Tout d'abord, parce que j'aime beaucoup les carnets de voyage illustrés, ensuite parce que le Japon m'intrigue. C'est plein d'anecdotes et avec de l'humour. La capitale japonaise est dévoilée sous plein d'aspects, on y découvre la vie japonaise avec ses stéréotypes, ses charmes, etc. Les détails les plus simples, anodins sont mis en exergue et deviennent incroyables. Les maisons, les rues, et les gens sont dessinés dans des chapitres thématiques. On se promène en même temps que l'illustrateur. 

Partager cet article

Repost 0

La couleur des émotions

Publié le par CapOcapesDoc

La couleur des émotions

La couleur des émotions. 

Auteur : Maria Antilogus. Illustrations : Anna Llenas.

Editions Quatre Fleuves. 2014

Présentation : Le monstre des couleurs se sent tout barbouillé aujourd'hui. Ses émotions sont sens dessus dessous ! Il ne comprend pas ce qui lui arrive. Réussira-t-il à mettre de l'ordre dans son coeur et à retrouver son équilibre ? Un livre tout animé pour découvrir ses émotions.

Mon avis : un magnifique album pop up, tout en couleurs, en douceur, en émotions. on peut l'exploiter avec les enfants en faisant du coloriage, du dessin (les gentils monstres), associer les couleurs avec des sentiments évoqués sur une photo... Pour faire parler les petits et qu'ils puissent exprimer leurs émotions. 

La couleur des émotions
La couleur des émotions
La couleur des émotions
La couleur des émotions

Partager cet article

Repost 0

7 ans - bloganniversaire

Publié le par CapOcapesDoc

7 ans - bloganniversaire

Et voilà !

7 ans d'articles sur le métier et sur la littérature jeunesse.

- 128786 visiteurs, soit 7100 de plus que l'an dernier

- 1748 articles, soit 180 écrits en 1 an

- 1777 commentaires, soit 270 en 1 an

Merci à tous de me suivre !

Publié dans Ma vie de blogueuse

Partager cet article

Repost 0

Dans la forêt profonde

Publié le par CapOcapesDoc

Dans la forêt profonde

Dans la forêt profonde

Karin Serres

L'école des Loisirs - Théâtre contemporain - 2003

Résumé : Raoul et Erika ont décidé de vivre avec leurs trois enfants dans une maison isolée, au coeur de la forêt. Et cela suppose une sérieuse organisation. Erika, la mère se débat pour que les horaires soient respectés, les repas assurés, bref, que la vie soit la plus harmonieuse possible. Hélas, le plus souvent, elle craque. A cause de Raoul, son époux, qui perd la boule. Il ne va plus travailler, lit des livres étranges, disparaît la nuit. Il semble attendre quelqu'un ou quelque chose. Qui ? Quoi ?

Mon avis : je ne lis pas souvent de pièces de thèâtre, mais de temps en temps ça change. J'ai bien aimé l'intrigue : une famille, au fin fond de la forêt, mais dont le père/mari perd un peu la tête. Les membres de la famille ne comprennent pas pourquoi. Le suspense tient jusqu'au bout. Bien sûr, c'est une quête sur ses origines, une quête sur soi que recherche Raoul. 

 

Extrait (blog de l'auteure)

SCENE 8
C’est la nuit. Erika fume sans bruit devant la maison, Antoine arrive, à pied, avec précautions.

ANTOINE . — Ohp pardon, je t’avais pas vue. Bonsoir, maman.
ERIKA. — D’où tu sors, toi ?
ANTOINE . — Terrain d’aviation, comme d’hab’, pourquoi ?
ERIKA. — A pied ?
ANTOINE . — Je suis resté trop tard, on discutait. Vélo crevé, plus de Rustines, magasin fermé, galère, obligé de rentrer à pied, traverser cette purée de forêt…
ERIKA. — T’as pas eu trop peur ?
ANTOINE . — Tu parles !…terrifié, ouais . Tu m‘en offres une ?
Erika lui tend une cigarette.
ERIKA. — Tiens. Tu devrais pas.
ANTOINE . — Juste pour chasser les moustiques.
ERIKA. — Comme moi.

Silence fumeur.

ANTOINE . — Quelque chose qui cloche ?
ERIKA. — Rien. Ton père a juste pété un câble.
ANTOINE . — D’alime ?
ERIKA. — Non, dans sa tête. Pété un fusible, quoi. Perdu les pédales.
ANTOINE . — Papa ?
ERIKA. — Ton père, oui. Mon mari. L’homme le plus tranquille, le plus banal, le plus raisonnable de toute la famille, de tous les cadres bancaires, de toutes les forêts réunies, aaarghh !
ANTOINE . — Quoi, quoi ?
ERIKA. — Son congé, il vient de donner à la banque ! Aujourd’hui ! Pour un an ! Renouvelable ! Renouvelable non mais t’entends ?!
ANTOINE. — Il monte une start-up ?
ERIKA. — Si seulement ! 
ANTOINE. — Tu pleures ?
ERIKA. — De rire.
ANTOINE . — Je te crois.
ERIKA. — Je ne sais même pas pourquoi il a fait ça, juste… des piles et des piles de livres de la bibli, il a rapporté, plein la remorque, tu verrais, bourrée, brinquebalée derrière son Solex qui patinait dans la boue du sentier…
ANTOINE . — Où il est ?
ERIKA. — Va voir…

SCENE 9

Antoine entre dans la maison, ébloui un instant par la lumière. Raoul est là, qui lit.

ANTOINE . — Alors, papa…
RAOUL. — Chttt, les petits.
ANTOINE, bas. — Je viens de voir maman, là, dehors… Elle m’a dit comme ça que… Il paraît que tu vas plus travailler ?
RAOUL. — Oui.
ANTOINE . — Juste une question : qu’est-ce que tu vas faire à la place ? Parce que maman…
RAOUL. — Je l’attends, Antoine.
ANTOINE . — Hein ?
RAOUL. — Je l’attends.
ANTOINE . — Qui ?
RAOUL. — Celui qui se cache dans la forêt.
ANTOINE . — T’as entendu ça aux infos ?
RAOUL. — Mais non, depuis des millions d’années il se cache, abruti.
ANTOINE . — Doit plus être tout jeune, alors…
RAOUL. — Les autres, ils le cherchent, ils l’ont chassé, pourchassé, alors forcément il a peur, il s’effraie, qu’est-ce que tu ferais à sa place ? Pareil, planqué ! Mais moi, je vais faire le contraire. Moi, je vais l’attendre, le laisser, lui, s’approcher. Et… petit à petit… l’apprivoiser. Le premier, vivant, ce sera à moi qu’il se montrera.
ANTOINE . — Mais qui ? Quoi ?
RAOUL. — Celui que j’attends.

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Je sauve le monde dès que je m'ennuie

Publié le par CapOcapesDoc

Je sauve le monde dès que je m'ennuie

Je sauve le monde dès que je m'ennuie

Guillaume Guéraud

Le Rouergue - 2012

Résumé : Eugène a un pouvoir très développé, celui de s'échapper de la réalité pour vivre d'incroyables aventures. Il se projette avec une facilité déconcertante dans des univers de pirates, de conquérants de l'espace ou de mangas... et toujours dans la peau du héros qui en découd avec les méchants (rôles où l'on reconnaît souvent la maîtresse) et sauve les princesses (jouée par Lisa, la plus jolie fille de la classe !) Eugène préfère vivre dans ses mondes à lui, mais cette tendance naturelle à être dans la lune ne convient pas à sa maîtresse, inquiète ses parents et étonne ses copains... Le médecin est pourtant rassurant : Eugène a besoin de s'évader et il est capable de le faire. Un texte plein de rebondissements, où l'on suit Eugène d'un monde à l'autre, au fil de l'écriture drôle et alerte de Guillaume Guéraud.

Mon avis : Voici une lecture simple. On s'évade grâce à cet enfant très rêveur - peut-être trop. On ne s’attend pas à cette fin soudaine, bien loin des conventions classiques et pédagogiques. Mais le ton provocateur est là, avec des illustrations dynamiques, comme le sont les rêves et évasions du jeune Eugène. On est parfois submergé par tous ces moments d'illusion, mais finalement cela fait du bien de rêver. Nous sommes plongés dans le monde des pirates, des mangas, bien loin du quotidien familial et scolaire. C'est un autre Guillaume Guéraud que l'on découvre (auteur du célèbre Je mourrai pas gibier).

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Collège Art, tome 1 : Amis, batterie et cie

Publié le par CapOcapesDoc

Collège Art, tome 1 : Amis, batterie et cie

Collège Art, tome 1 : Amis, batterie & Cie

Alice Brière-Haquet (textes) et Kim Consigny (illustrations)

Flammarion - 2013

Résumé : Sibylle, septième fille d'une famille de musiciens, ne partage pas la passion familiale... jusqu'au jour de ses onze ans où elle reçoit une batterie en cadeau et un journal intime. Elle y raconte sa vie, sa famille, son collège mais surtout le groupe de rock qu'elle monte avec ses camarades.

Mon avis : une lecture simple et facile pour des jeunes lecteurs de début de collège. De l'humour, des moments de vie du collège, de la musique : ça fonctionne bien, gentiment. 

 

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Le crime du comte Neville

Publié le par CapOcapesDoc

Le crime du comte Neville

Le crime du comte Neville

Amélie Nothomb

Albin Michel - 2015

Quatrième de couverture : "Ce qui est monstrueux n'est pas nécessairement indigne."

Mon avis : Voilà la rentrée littéraire, et bien sûr je ne pouvais passer à côté du roman d'Amélie Nothomb ! Tous les ans, même attente. L'an dernier, un peu déçue. Cette fois-ci, j'ai retrouvé tous les ingrédients qui caractérisent le style de l'écrivain si particulière : Situations ubuesques, prénoms originaux et bien trouvés, rythme soutenu et haletant, dialogues plein d'esprit, récit bien mené et fin... surprenante ! 

L'auteur s'inspire ici d'une nouvelle d'Oscar Wilde comme trame de fond du roman, Le Crime de lord Arthur Savile, que vous pouvez trouver en ligne ou en poche. Je ne l'ai pas encore lu. 

Pour en revenir au roman d'Amélie Nothomd, je l'ai trouvé excellent ! A en lire les critiques sur le net, soit on adore, soit on déteste ! Et vous ?

Publié dans Romans, Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>