Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Comment (bien) gérer sa love story

Publié le par CapOcapesDoc

Comment (bien) gérer sa love story

Comment (bien) gérer sa love story

Anne Percin

Le Rouergue - 2011

Résumé Après l’été délirant qu’il vient de vivre dans Comment (bien) rater ses vacances, Maxime a tout ce qu’il faut pour passer une année géniale : une petite copine, un smartphone, une guitare… Tout, oui. Mais… L’amour, comme chacun sait, c’est un truc complètement irrationnel. Y a pleins d’effets indésirables…

Mon avis : J'ai lu récemment le premier volet des aventures de Maxime (Comment (bien) rater ses vacances) et j'avais bien aimé ! J'ai donc voulu continuer la lecture par ce deuxième tome, et je n'ai pas été déçue ! Toujours de l'humour, des péripéties et rebondissements. En effet, on retrouve avec un réel plaisir le héros, sa répartie, ses nombreuses références culturelles, littéraires, cinématographiques, ou bien sûr musicales. C'est différent du premier tome, car le sujet n'est pas le même, là on parle de l'apprentissage de l'amour et de la guitare, ce qui donne lieu à des scènes cocasses. Et c'est vraiment bien écrit ! La suite des aventures, dans le tome 3, Comment devenir une rock star, que je vais me dépâcher d'acheter pour le CDI et de vite lire !

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Mars 2016 au collège

Publié le par CapOcapesDoc

Mars 2016 au collège

Un mois de mars chargé, comme tous les mois de mars, je trouve ! 

Donc, en vrac sur le blog, mais bien organisé en réalité ;) : 

- Fin des lectures des albums du Prix Nénuphar, avec les élèves d'Ulis et préparation des séances d'activités : recherche documentaire, création de cartes mentales de personnages.

- Projet avec les Ulis toujours : l'école dans le monde, avec visionnage du film "Sur le chemin de l'école", et activités de recherche et sélection d'informations puis retransmission. 

Poursuite des activités pour le Prix des Incorruptibles, avec une classe de 6ème et rencontre avec les élèves de CM2, lors de leur visite au collège : création d'un musée de curiosités pour chaque livre : les 6èmes devaient apporter plusieurs objets en rapport avec chacun des ouvrages et les CM2 devaient retrouver le titre (voir photos ci-dessous)

- Une rencontre avec la déléguée Bayard pour renouveller les abonnements et j'aurais dû commander des livres, mais elle est arrivée en retard au rendez-vous, du coup, il ne me restait que 10 minutes avant mon cours d'IRD à lui consacrer...

- Fin des conseils de classe du second trimestre.

- Des séances "Haïkus" (découverte et écriture) dans le cadre du Printemps des Poètes : avec des 6ème/5ème/4ème Segpa, et avec les Ulis.

- Poursuite des travaux d'écriture autour de plusieurs romans pour une classe de 5ème : affiches coups de coeur et affiches coups de G.

- Suite des cours d'IRD : le classement des fictions et des documentaires.

- Tutorat Histoire des Arts pour 2 élèves de 3ème.

- Des séances autour du Kiosque Onisep et la réalisation de fiches métiers avec des 5èmes Segpa, dans le cadre de la Semaine des Métiers organisée au collège.

- Deux conseils pédagogiques sur la réforme : compétences à définir selon les besoins de nos élèves pour ensuite faire un choix des thèmes à aborder en AP sur tous les niveaux. 

- RD avec des Latinistes sur l'école et l'éducation à Rome, niveau 5ème

- Accueil des CM2 : visite ludique du CDI : présentation des divers espaces et quiz sur la fonction du lieu et le rôle du professeur-documentaliste : pas facile de se mettre en avant dans cette présentation en ces moments difficiles de réforme... Les années précédentes, je disais aux CM2 qu'ils me verraient en cours, que l'on apprendrait des choses ensemble... cette année, pas facile pour moi car je n'aurais très certainement pas de temps à leur consacrer pour l'IRD, ce sera juste lors des collaborations avec les professeurs de discipline... Bref, ils ont aimé la visite, et beaucoup étaient intéressés par la lecture, ça au moins, je le mettrais en avant !

- Préparation d'une nouvelle commande, la dernière de l'année scolaire : une très grande commande bien variée ! Hâte de la recevoir à la rentrée !

- Installation d'une exposition pour la Semaine de la Presse et des Médias (voir photos)

- Une journée de travail entre professeurs-documentalistes sur le thème : Littérature Jeunesse et EMI, où comment partir de romans/BD pour instaurer des débats sur les usages d'Internet et les possibles dangers. 

- Une journée sur le thème de l'Eau au collège : le 22 mars journée mondiale. Aboutissement d'un projet interdisciplinaire mené avec tous les élèves de 5ème : poèmes sur l'eau, métiers autour de l'eau, expériences en chimie sur l'eau, l'eau dans le monde et au Mali (avec intervention d'une association), exploitation d'affiches (CASDEN et Yann Arthus Bertrand), réalisations artistiques (à la manière de Hokusaï, l'eau dans l'art...)...

- RD sur les régions d'Italie et les symboles (artisitiques, culinaires, personnalités...) avec deux classes de 5ème, en italien.

- RD sur l'abolition de l'esclavage avec deux classes de 4ème, en HG-EMC, en vue d'affiches slogans pour la commémoration du 10 mai.

Et pour finir cette période, la belle phrase d'un élève de 3ème, juste avant les vacances : 

"Sans les professeurs, nous n'aurions pas d'éducation culturelle, ils sont comme des messagers qui nous transmettent le savoir"

 

Le musée des curiosités des Incorruptibles
Le musée des curiosités des IncorruptiblesLe musée des curiosités des IncorruptiblesLe musée des curiosités des Incorruptibles

Le musée des curiosités des Incorruptibles

La SPME au CDILa SPME au CDILa SPME au CDI

La SPME au CDI

Partager cet article

Repost 0

Carnets 14-18 - Quatre histoire de France et d'Allemagne

Publié le par CapOcapesDoc

Carnets 14-18 - Quatre histoire de France et d'Allemagne

Carnets 14-18 – Quatre histoires de France et d’Allemagne

Auteur : Alexander Hogh
Illustrations : Jörg Mailliet
Avec une préface de Nicolas Beaupré et Gerd Krumeich

Le Buveur d'Encre - 2014

La bande déssinée est également parue dans une version allemande sous le titre « Tagebuch 14/18 – Vier Geschichten aus Deutschland und Frankreich » (Editions « Tintentrinker Verlag »)

Résumé : Cette bande dessinée raconte le quotidien de René Lucien, Nessi et Walter, deux jeunes Français et deux jeunes Allemands qui vivent cette Première Guerre mondiale, au front, à l’arrière ou dans les villages à proximité immédiate de la ligne de feu.

Mon avis : Nous sommes dans les quatre années de commémoration du centenaire de la première guerre mondiale. Et vous allez penser : encore un ouvrage sur ce thème. Mais cette bande dessinée est tout à fait intéressante à plusieurs points de vue. Tout d'abord, il ne s'agit pas d'un seul personnage racontant ses années de guerre, ni un personnage français, mais bien quatre histoires de personnes françaises et allemandes, d'âges différents, de milieux différents. Et la bande dessinée a même été publiée dans les deux langues. Ces regards croisés nous permettent donc d'appréhender ce passé d'une autre manière. Ensuite, l'ouvrage mêle narration, extraits historiques de carnets de guerre ou journaux intimes des jeunes protagonistes (trois hommes et une femme), et dossier documentaire en fin d'ouvrage (avec photos, dessins, précis historique lexical). Ces récits de vie nous montrent à quel point l’existence de ces quatre jeunes Allemands et Français a été transformée par la Grande Guerre. Pour certains, au départ, la guerre est "amusante", pour d'autres, la peur de le mort, la violence sur les champs de bataille, les morts sous les yeux sont bien présents. Les quatre personnages sont acteurs et témoins, chacun à leur manière. La bande dessinée est réalisée tout en finesse, sans parti pris, avec un respect des sources historiques, nous permettant de découvrir un nouvel aspect de la Grande Guerre.

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Comment (bien) rater ses vacances

Publié le par CapOcapesDoc

Comment (bien) rater ses vacances

Comment (bien) rater ses vacances

Anne Percin

Le Rouergue - 2010

Quatrième de couverture

"Chers parents, 
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J'espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j'ai mangé Hector mais pas tout d'un coup, j'en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j'ai l'eau-de-vie de Mamie, ça m'aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m'envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c'est l'heure de ma piqûre d'héroïne. Gros bisous, votre fils bien-aimé,
Maxime."
Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l'ordinateur. Tant pis pour toi. Il va vivre des journées délirantes !

Mon avis : Je connaissais de nom les romans de la trilogie de "Comment..." mais je ne les avais jamais lu. Je les ai achetés pour les élèves du collège, et j'ai donc commencé ma lecture. Cette première « saison » des aventures de Maxime est un véritable plaisir à lire ! C'est parfois grave, mais tout est raconté avec beaucoup d'humour ! Ce premier opus nous parle d'un ado qui préfère ne pas passer les vacances avec ses parents, mais avec sa grand-mère et surtout devant son ordinateur et un réseau social... Seulement, sa mamie va avoir une crise cardiaque et Maxime doit alors se prendre en main, se comporter en adulte. C'est un roman d'apprentissage, court, intelligent et drôle ! A lire !

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Le maître des livres, tome 7

Publié le par CapOcapesDoc

Le maître des livres, tome 7

Le maître des livres, tome 7

Umiharu Shinohara
Komikku Editions - 17 mars 2016
12 tomes au Japon (série en cours) - sortie du tome 8 prévue le 9 juin 2016

Quatrième de couverture : Mikoshiba, homme à la tête de champignon et au caractère de cochon reste l'incontournable bibliothécaire si attachant de cette histoire. Ses patients du jour à "La rose trémière" ? Un jeune collégien, une lycéenne, un vétéran de l'armée, et même Kanda. Fous ont des histoires personnelles à vous raconter... mais c'est également le cas de Mikoshiba en personne ! Le Maître des livres continue son bonhomme de chemin entre amours de la littérature, de l'objet livre et des relations humaines sincères et chaleureuses.

Mon avis : Ce tome nous parle du prêt des livres, des contes de Grimm, des relations entre frères et soeurs, de la passion de lire et de faire partager les lectures. C'est encore avec plaisir qu'on lit cette série.

Publié dans Mangas - Manhwas

Partager cet article

Repost 0

Jacquou le croquant, tome 1 et 2

Publié le par CapOcapesDoc

Jacquou le croquant, tome 1 et 2Jacquou le croquant, tome 1 et 2

Adapté de : Le Roy, Eugène

Jacquou le Croquant, tome 1 : Le serment

Scénario : Laumonier, Stéphane avec la participation de Bigotto, Philippe et Félix, Thierry
Dessin : Laumonier, Stéphane
Couleurs : N&B
Dolmen éditions - 2012

Jacquou le Croquant, tome 2 : L'épreuve

Scénario : Laumonier, Stéphane avec la participation de Bigotto, Philippe et Félix, Thierry
Dessin : Laumonier, Stéphane
Couleurs : Laumonier, Stéphane
Dolmen éditions - 2015
Info édition : Dossier de 4 pages sur le tournage du film "Jacquou le croquant" en 1967.

Résumé : Le premier tome retrace l'enfance de Jacquou le Croquant, fils de Françou et Martissou Feral, métayers à Combenègre qui subissent la tyrannie des Nansac, petits noblaillons dénués d'humanité. Le second tome nous emmène sur le chemin de l'aventure, celle de Jacquou, désormais livré à lui-même. Il affronte la faim, le froid et le malheur, mais il n'oublie pas la tyrannie du comte de Nansac et l'injustice faite à ses parents. Face à l'adversité, il possède deux armes : une détermination sans faille et surtout sa parfaite connaissance de la forêt Barade...

Mon avis : Tout d'abord, les couvertures : elles sont magnifiques. Un lettrage simple tout en rouge, une graphie de missive d'époque. Le jeune Jacquou, sur la première de couverture du tome 1, apparaît en noir, blanc et sépia, avec un regard perçant, mais triste. Sur la couverture du second tome, l'affrontement par le regard entre Jacquou et le comte de Nansac, avec en arrière plan et en crayonné, la belle Lina. Quant au texte, voici une belle adaptation, fidèle au roman d'Eugène Le Roy, montrant la lutte d'un jeune paysan orphelin, sa révolte contre le pouvoir, celui d'un comte.

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Little man

Publié le par CapOcapesDoc

Little man

Little man 

Antoine Guilloppé

Gautier-Languereau - 2014

Résumé : C'est l'histoire de Cassius, un enfant fuyant son pays en guerre et rêvant de liberté dans la ville de New-York

Mon avis : Voici un album magnifique. Grâce à cet album graphique et au papier découpé, nous plngeons dans un univers plein d'émotions, entre ombre et lumière, entre noir et blanc, entre peur et espoir, entre guerre et paix. Des jeux de perspective et d'angles de vues, un texte court et simple : Antoine Guilloppé nous raconte une histoire remplie d’humanité.

Little man
Sélection du prix littéraire d'albums jeunesse Prix Nénuphar

Sélection du prix littéraire d'albums jeunesse Prix Nénuphar

logo challenge albums 2015

Partager cet article

Repost 0

La girafe de mer

Publié le par CapOcapesDoc

La girafe de mer

La girafe de mer

Coralie Saudo et Nicole Snitselaar

Lire c'est partir - 2015

Résumé : L'éléphant, le lion, la tortue, le cheval... ont tous des cousins des mers, pourquoi pas la girafe, se demande Girafon ? Girafon ne veut pas admettre qu'une girafe de mer, ça n'existe pas... Il se met donc en tête d'en trouver une !

Mon avis : De belles images illustrent cette histoire agréable à lire. C'est à cause d'un malentendu linguistique que le girafon part voyager. Le récit est rythmé et avec de l'humour.

logo challenge albums 2015

Partager cet article

Repost 0

Bleu Toxic

Publié le par CapOcapesDoc

Bleu Toxic

Bleu Toxic

Christophe Léon

Seuil - 2010

Présentation de l'éditeur : A travers deux nouvelles, Christophe Léon nous interroge sur le sort que nous réservons à notre planète et ses habitants.

Deux jeunes garçons, aux prises avec deux catastrophes écologiques majeures, se battent pour survivre.

Poisson-Lune : En 1956, dans la baie de Minamata, au Japon, une malédiction semble s’abattre sur une population de pêcheurs. Les enfants du village tombent malades, des chats, des dauphins, des poissons meurent… L’arrivée de Yukiko, la petite sœur de Yukio, le jeune narrateur, née avec de graves malformations, attire l’attention des villageois sur la famille qui devient le symbole du mal qui rôde. Des experts interviennent et déterminent l’origine de tous les maux : c’est une compagnie qui déverse du Mercure dans la baie. Au-delà du récit, l'auteur met en exergue le poids des traditions, les effets pervers de la rumeur, la pauvreté qui précède et succède un catastrophe industrielle, les populations oubliées des autorités…

Gaz : En Inde, à Bhopal, l’usine Union Carbide explose et décime la population en 1984. Gaz naît dans la nuit du drame, et 14 ans après, complètement démuni, il s’installe dans l’épave du bâtiment industriel. Adolescent, enfant des rues, il rencontre Rasheeda, sa “sœur jumelle”, qui erre elle aussi dans la ville. Ils font équipe, se rendant à la gare et mettant au point des scénarios pour voler aux plus riches. 

Mon avis : Voici deux nouvelles vraiment fortes, écrite de façon directe, sans détour, sans cacher la réalité. Les évènements sont montrés et décrits avec un point de vue réaliste. Même si la réalité est rude et difficile à entendre ou à vivre, c'est tout simplement que l'auteur, par ailleurs grand militant, nous parle de ces tragédies écologiques et humaines. Poignant.

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0