Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Une bibliothèque numérique mondiale à l'UNESCO

     L’UNESCO et 32 institutions partenaires, dont la Bibliothèque du Congrès, vont lancer au Siège de l’UNESCO, le 21 avril, la Bibliothèque numérique mondiale, un site internet qui propose un éventail unique de matériaux culturels provenant de bibliothèques et d’archives d’un peu partout dans le monde. Le site offrira des manuscrits, des cartes, des livres rares, des films, des enregistrements sonores, des illustrations et photographies. L’accès à ces matériaux sera libre et gratuit.

      La création de cette Bibliothèque numérique mondiale (BNM) a été proposée à l’UNESCO en 2005 : ce projet  prônait le fait d'avoir « un effet salutaire en réunissant des gens et en célébrant le caractère unique des différentes cultures à travers un projet global ».

      Objectifs de la création de la BNM :
- promouvoir la compréhension internationale,
- augmenter la quantité et la diversité des contenus culturels sur internet,
- permettre l'accès à la découverte du patrimoine culturel de tous les pays,
- fournir des matériaux aux éducateurs, aux élèves et au grand public,
- réduire la fracture numérique entre les pays, en renforçant les capacités dans les pays partenaires.

      Des fonctions de recherche et de navigation y seront intégrées, et disponibles en sept langues (anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais et russe). Les contenus seront disponibles dans de nombreuses langues.

      Documents et ressources accessibles sur la BNM :
- os d’oracle (support de la plus vieille écriture chinoise)
- stèles proposées par la Bibliothèque nationale de Chine
- manuscrits scientifiques arabes provenant de la Bibliothèque nationale et des Archives d’Egypte
- anciennes photographies d’Amérique latine fournies par la Bibliothèque nationale brésilienne
- le Hyakumanto darani, un parchemin datant de l’an 764 détenu par la Bibliothèque du Parlement japonais
- la fameuse Bible du diable, du XIIIème S. qui se trouve à la Bibliothèque royale de Stockholm
- calligraphies arabes, persanes et turcs provenant de la Bibliothèque du Congrès.

Source : Site de l'UNESCO.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article