Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Le copié-collé

     Ce matin, ActuaLitté publiait un article sur le plagiat, intitulé "Le plagiat : une pratique répandue chez les étudiants". L'occasion de revenir sur les pratiques du copié-collé...

     Dans cet article s'appuyant sur une étude québécoise, il est mis en avant cette pratique répandue chez les étudiants. Avec l'arrivée du net, elle s'est accrue. Le moteur de recherche Google permet de révéler la fraude, dans la mesure où il suffit de taper d'écrire une partie de la phrase dans la barre du moteur de recherche, afin de vérifier si l'élève a fait un copier-coller et ainsi de retrouver le texte plagié.
     Cette pratique du copié-collé / copier-coller (?) rend compte de la méconnaissance des droits du net et de la propriété intellectuelle : les élèves ne citent pas leurs sources.
      "Le copier-coller est devenu une habitude et le contenu présent sur Internet leur apparaît totalement libre. Le concept même de propriété intellectuelle n’est pas clairement défini dans leur esprit. Un important travail de formation à l’utilisation des nouvelles technologies s’impose. Il faut réapprendre aux jeunes à penser par eux-mêmes, à se faire confiance plutôt que de préférer reprendre les idées des autres en sous-estimant les leurs…" (cette citation entre guillemets, euh oups, c'est du copié-collé...)

      Il existe un logiciel qui permet de dissuader les élèves de cette pratique : il s'agit de Turnitin. Selon Mélanie G. (commentaire sur LeDevoir), "c'est un outil fort performant qui permet de comparer le travail d'un élève à tous les textes publiés sur le Web et à tous les travaux intégrés dans la banque de données du logiciel. Le résultat est "soufflant" : tous les passages sont identifiés par des codes et le taux de plagiat potentiel est lié à un pourcentage, il ne s'agit plus pour le prof de jouer à la police, mais de constater de quelle façon l'élève a travaillé."

      Des professionnels de l'information-documentation ont publié des réflexions sur la pratique du copié-collé :

- Daniel Moatti : "Usage et mésusage du « copier/coller » parmi les jeunes"

- Des articles autour du copié-collé sur le site canadien "Opossum"
"Le mind mapping pour contrecarrer le copier-coller"

- Plusieurs ressources sur le thème "Plagiat et “copier-coller” dans l’éducation : quelles solutions ?", publié dans : L’actualité du sup’ en janvier 2009.
> Internet : fraude et déontologie selon les acteurs universitaires.
> Qu’est-ce que le plagiat et comment l’éviter ?
> Le plagiat et autres types de triche scolaire à l’aide des technologies : une réalité, des solutions
> Tricherie sur Internet
> À tricheur, malin et demi
> Internet permet-il de détecter les cas de plagiat par Internet ?
> Internet : copier-coller-tricher.
> Le plagiat électronique dans les travaux scolaires : une pratique qui soulève des questions éthiques

- Noël Uguen : "Le copié/collé : une pratique des élèves à prendre en compte ?", sur le site de l’Ardep Bretagne, février 2009.

- Nicole Boubée : "Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves du secondaire"

        La journée professionnelle Adben Pays de Loire du 25 avril 2009 sera consacrée à ce thème, soulevant la problématique suivante : "Faut-il interdire le copié/collé" et permettra de s’interroger sur les usages des élèves lors des activités de prise de l’information. Quelle peut être notre réaction pédagogique face à cette pratique ?
Une conférence de Nicole Boubée sur les stratégies des élèves "chercheurs d'information" sera réalisée.
        Ne pouvant assister à cette journée, je compte bien sur mes collègues de promo pour me faire un résumé !!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article