Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Acide Sulfurique

      Alors, là attention, âmes sensibles s'abstenir.... La lecture de ce roman fait peur...

      Résumé (Fluctuat) : Concentration : la dernière-née des émissions télévisées. On enlève des gens, on recrute des kapos, on filme... Tout de suite, le plus haut score de téléspectateurs, l'audimat absolu qui se nourrit autant de la cruauté filmée que de l'horreur dénoncée.
       Etudiante à la beauté stupéfiante, Pannonique est devenue CKZ 114 dans le camp de concentration télévisé. Le premier sévice étant la perte de son nom, partant de son identité. Zdena, chômeuse devenue la kapo Zdena, découvre en Pannonique son double inversé et se met à l'aimer éperdument. Le bien et le mal en couple fatal, la victime et le bourreau, la belle et la bête aussi. Quand les organisateurs du jeu, pour stimuler encore l'audience, décident de faire voter le public pour désigner les prisonniers à abattre, un tollé médiatique s'élève mais personne ne s'abstient de voter et Pannonique joue sa vie...
       Les jeux du cirque modernes : téléréalité, voyeurisme, ignominie, bonne conscience, dénonciation moralisante y ont partie liée. Un monde de bêtise et de cruauté, d'hypocrisie bien-pensante où l'individu a perdu toute liberté d'agir puisque tout est récupéré, où même la dénonciation du système appartient au système. Et cependant qui dit victime dit désir de sauver sa peau. En premier chef de reconquérir la faculté de nommer, le début de l'humanité selon Nothomb...
    
        Ce livre fait beaucoup réfléchir sur la télé-réalité et la bêtise du monde, l'horreur des camps, le voyeurisme du public... Un roman que l'on peut étudier avec des lycéens.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article