Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de professeur-documentaliste, activités en collège et littérature jeunesse

Cap! ô Capes Doc

Célestin Freinet

     Ce soir, sur France 5 était diffusée une fiction sur le grand pédagogue Célestin Freinet, intitulée "Le maître qui laissait les enfants rêver".

       Téléfilm de 90' réalisé par Daniel Losset et produit par MFP, avec la participation de France 3. Scénario : Sylvie Encrevé. Musique : Stéphane Moucha. 2006
        Avec Alexandre Thibault (Célestin Freinet), Nina Gabalda (Elise),...

        En 1896 dans les Alpes-Maritimes, Célestin Freinet voit le jour, dans une famille d'agriculteurs. Plus tard, cet élève sérieux se destine à faire carrière dans l'enseignement, mais la guerre interrompt sa formation. Grièvement blessé en 1917, Célestin ne commence à exercer sa profession qu'en 1920. Mais rapidement, il se trouve confronté à la difficulté de tenir sa classe. Aussi se voit-il contraint d'inventer de nouvelles méthodes, pour tenter de redonner à ses jeunes élèves le goût du travail et de l'apprentissage. Il a l'idée d'acheter une presse d'imprimerie et de transformer ses écoliers, pour la plupart récalcitrants aux méthodes traditionnelles, en petits journalistes. Une démarche qui lui vaut bientôt une importante notoriété...


        L'occasion de revenir sur le mouvement Freinet et la pédagogie différenciée : nouvelle disposition de la classe (tables en groupe), travail de groupe, échange entre les élèves, implication des élèves, prise en compte des intérêts des élèves, début de l'imprimerie à l'école et journaux scolaires, correspondance entre les écoles, observation de la nature, enquête.....
       
        Pour Freinet, l'important est de libérer les enfants, et leur parole ; de mettre l'enfant au centre de l'école. L'important dans la classe n'est pas que le maître enseigne, mais que les élèves apprennent.


        Citation de Freinet au début du film : "un maitre c'est comme un élève, ça a le droit de se tromper".

        Le film était suivi d'un entretien entre Thomas Hugues et Philippe Meirieu (qui n'a plus de moustaches d'ailleurs....). Philippe Meirieu revient sur des extraits du film et explique que la pédagogie Freinet c'est de ne plus être en face à face, mais côte à côte.


        Pour plus d'infos, lire le document de Jacques Pain sur Célestin Freinet, extrait du site de Meirieu.


        Pour ceux qui auraient raté la diffusion, vous pouvez voir la bande annonce du téléfilm sur le site de France 5.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> Il est super bien ce film! :)<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> oui c'était intéressant !<br /> <br /> <br />
M
<br /> Un dossier est consacré au film de Daniel Losset sur le site des Amis de Freinet. L'Association a pour but de perpétuer, en liaison avec l’ICEM (Institut Coopératif de l’École Moderne), la FIMEM<br /> (Fédération Internationale des Mouvements d’École Moderne) et toutes les associations du Mouvement Freinet français et international, par les moyens les plus efficaces, le souvenir du grand<br /> pédagogue Célestin Freinet, son œuvre pédagogique, philosophique, sociale et politique et de faciliter aux chercheurs l'accès à tous les documents témoignant de cette œuvre et du Mouvement qu’il a<br /> fondé.<br /> http://www.amisdefreinet.org<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> merci de ces informations !<br /> <br /> <br />