Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Publié le par CapOcapesDoc

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Ransom Rigg (scénario) et Cassandra Jean (dessin)

Bayard - 2014

Résumé : Adaptation du roman éponyme de Ransom Riggs. 

Fils unique, destiné à reprendre la pharmacie de ses parents, ado indolent et sans passion… Jacob mène une vie monotone. Son grand-père lui raconte depuis qu’il est petit des histoires merveilleuses : un orphelinat abrite sur une île mystérieuses des enfants aux talents extraordinaires… Même si Jacob a parfois eu envie d’y croire, il est lucide : le vieil homme n’a plus toute sa tête. Mais un jour, Jacob retrouve Grand-Père dans le jardin, une horrible blessure au ventre…

Mon avis : Je n'ai pas encore lu le roman. Et j'ai commencé par voir le film de Tim Burton, datant de 2016. J'ai donc ensuite lu la bande dessinée et j'y ai trouvé quelques différences avec l'adaptation cinématographique. Les avis sur Internet disent que la BD est fidèle au roman, et cela parait normal car c'est l'auteur du roman lui-même qui est le scénariste de la BD, mais qu'il existe quelques changements entre les écrits et le visuel, j'en reparlerai plus bas.

L'histoire, fantastique, est très intéressante et nous plonge dans les réflexions personnelles du héros, qui souhaite vérifier les dires de son grand-père défunt, qui lui avait raconté des histoires merveilleuses d'enfants particuliers. Jacob les retrouve au Pays de Galle, en pleine seconde guerre mondiale. L'action est très présente dans la bande dessinée et les coups de crayon vont dans ce sens ne laissant peu de place à l'émotion. Le style est inspiré des mangas (trait du cayon, onomatopées, décors épurés et disposition des cases). La coloration est parfois noire et blanche ou teintée de camaïeu de rouge et de bleu. 

Parlons des différences maintenant : la première déjà concerne les personnages. Les dons d'Emma et Olive ont été inversés dans le film, sûrement pour de meilleurs effets cinématographiques. Le psy de Jacob, homme dans les livres, est une femme dans le film. Miss Peregrine, quant à elle, a bien rajeuni à l'écran. Enfin, le film est moins sombre, plus coloré que l'univers littéraire (par exemple, la seconde guerre mondiale est moins présente), et les photos moins importantes. 

Dans l'ensemble, une très belle découverte, que ça soit l'oeuvre cinématographique ou l'oeuvre littéraire. Maintenant, je me dois de lire le roman !

 

Bande Annonce du film de Tim Burton :

Défis numéros 9, 10, 17

Défis numéros 9, 10, 17

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Les enfants de la baleine, tome 1

Publié le par CapOcapesDoc

Les enfants de la baleine, tome 1

Les enfants de la baleine, tome 1 

Abi Umeda

Glénat - 2016

Résumé : Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce. À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…

Mon avis : C'est une histoire de science-fiction, entre fable écologique et légende fantastique, que je découvre avec ce manga original. De jolis dessins tout en détails et finesse. 

Publié dans Mangas - Manhwas

Partager cet article

Repost 0

Robin des graffs

Publié le par CapOcapesDoc

Robin des graffs

Robin des graffs

Muriel Zürcher

Thierry Magnier - 2016

Résumé : Sam, la nuit, tague sur les murs de Paris des couples d’animaux de l’arche de Noé. Le jour, il va chanter au cimetière du Père Lachaise en hommage aux SDF morts dans la rue. Pour gagner sa vie, il joue aux échecs avec la vieille Mme Decastel, intelligente, acariâtre et généreuse aussi.
C’est au commissariat du quartier qu’il rencontre une petite fille fugueuse en mal d’affection. Bonny décide que Sam sera sa nouvelle famille et part avec lui. La police est sur les dents : capturer le taggueur adoré des réseaux sociaux et qui défie les forces de l’ordre, retrouver la petite fille et son kidnappeur.

Mon avis : Un roman très original avec l'amitié entre deux personnes que tout oppose (presque). Beaucoup de personnages secondaires mais qui ont leur importance. Les personnages ont tous des doutes et des questionnements, des souffrances aussi mais l'histoire est pleine de rythme et d'entrain, de moments positifs. Pas de pause dans ce livre, les épisodes s'enchaînent. Les scènes sont amusantes et les dialogues cocasses, notamment ceux entre Sam le héros et Lilibelle/Bonny. Cette dernière invente même des mots et des expressions et cela nous fait sourire ! Ce roman est un message d'espoir et de foi en l’humain. 

On peut pas avoir de futur si on n'a pas eu de passé.

Moi j'ai peur de mourir avant d'avoir fini de vivre.

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

J'ai osé dire non !

Publié le par CapOcapesDoc

J'ai osé dire non !

J'ai osé dire non !

Roland Godel

Oskar - 2016

Résumé : Depuis plusieurs jours, Thomas est obligé de faire ses devoirs en triple exemplaire : les siens et ceux de Quentin et Pedro, les terreurs de l’école. Aussi, tous les soirs, enfoui sous sa couette, il refait les cartes de géographie, recopie les résumés d’anglais et les exercices de maths, mais en laissant quelques fautes pour être sûr que la maîtresse ne s’en aperçoive pas, car Thomas est l’un des meilleurs élèves de sa classe. Mélissa, sa petite soeur, pense qu’il ne peut pas continuer à obéir à ces deux voyous et veut tout raconter à leurs parents. Mais Thomas est terrorisé, car il a peur des représailles s’il les dénonce.

Mon avis : Un court roman sur le harcèlement et le racket à l’école, qui montre bien les moyens permettant à des enfants d'en racketter d'autres : intimidation, mensonges, violences de toutes sortes sont les moyens utilisés pour arriver au but. Mais les personnages ne sont pas aussi déterminés que l'on aurait aimé : certains ont trop peur de la réaction des parents, certains sont absents ou ne s'occupent que d'autres choses, d'autres encore sont trop violents et admiratifs devant des camarades, d'autres sont trop gentils, ou trop niais... Bref, un peu trop de caricatures, mais le thème est posé, et le fait que le roman soit court permet d'aborder le sujet du racket et du harcèlement avec des élèves de 6ème notamment.

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

L'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur

Publié le par CapOcapesDoc

L'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur

L'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur

Séverine Gauthier (scénariste) et Clément Lefèvre (illustrations)

Soleil - 2016

Résumé : Épiphanie Frayeur est une petite fille qui grandit en même temps – mais moins vite – que sa peur. Ses cheveux sont constamment dressés sur sa tête. Elle a peur de tout, tout le temps. Cette peur – une énorme masse noire qui prend différentes formes – la suit partout, attachée à ses pieds comme son ombre. - Aaahhh !!! Vous m’avez fait peur ! Qu’est-ce que c’est que ça ?
- Ma peur justement.
- On dirait votre ombre.
- Oui, j’ai peur de mon ombre. À l’orée de ses neuf ans, Épiphanie souhaite réussir à la dompter pour ne plus la subir. Au cours de cette quête, elle fait d’étonnantes rencontres – toutes plus loufoques les unes que les autres : un psychiatre, un coiffeur, un chevalier sans peur et sans reproche, un dompteur de fauves, une voyante…
Nouera-t-elle de nouveaux liens qui la rendront plus forte ?

Mon avis : C'est une élève qui m'a montré cette bande dessinée, car la couverture lui faisait penser à celle de La Bulle de Timothé de Fombelle. Et c'est vrai qu'il y a des similitudes, dans l'histoire aussi. J'ai beaucoup aimé lire cet ouvrage : l'univers y est étrange, un peu comme dans Alice au Pays des Merveilles, et les dessins sont magnifiques, le trait est fin, rond et les couleurs sombres ou au contraire lumineuses. C'est drôle, étrange, fluide. C'est à savourer !
 

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Graines de Charlie

Publié le par CapOcapesDoc

Graines de Charlie

Graines de Charlie

Gép et Edith Chambon

Mouck - 2016

Résumé : Au collège, la petite Cassiopée a inventé une religion pour ne jamais manger de courgettes ni d'aubergines. Cela fait bien rire ses amis. Mais lorsque surviennent les attentats contre Charlie hebdo et l'Hyper Casher, plus personne n'a envie de rigoler. Des tensions apparaissent, des amitiés se perdent... Que faire pour continuer à vivre ensemble ? Sonia, la plus délurée de la bande, a une idée...

Mon avis : Graines de Charlie, réfère au choc vécu lors de l’attentat contre les caricaturistes parisiens. Le scénario n'est pas très épais mais il permet un point d'accroche pour des discussions avec les jeunes. 

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

Pendant la boule bleue

Publié le par CapOcapesDoc

Pendant la boule bleue

Pendant la boule bleue 

Manuela Draeger

Ecole des Loisirs - 2012

Résumé : Bobby Potemkine est perplexe. L'enquête qu'on lui a confiée n'est pas de tout repos. Aucune enquête ne l'est. Mais celle-là encore moins qu'une autre. Il s'agit d'enquêter sur la disparition de Lili Soutchane, l'inventeuse du feu, une très jolie brune avec un foulard rouge autour du cou et rien d'autre. Ca s'est passé pendant la boule bleue, à la troisième lune rousse, à l'époque où l'on mesurait le temps en boules, billes et bulles de couleur, et en lunes. Bobby Potemkine ne sait pas combien de boules va lui prendre cette enquête. A force d'interroger l'entourage, il n'est même plus sûr que c'est bien Lili Soutchane, l'inventeuse du feu. C'est peut-être plutôt Lili Chpolnik, la très vieille grand-mère qui héberge chez elle un orchestre de mouches. C'est peut-être aussi le crabe laineux qui tient un commerce de guimauves et de boules de gomme près de l'ancienne gare du RER détruite par une méréorite... Va savoir. Ce dont Bobby est sûr, en revanche, c'est qu'il éprouve toujours un gros faible pour Lili Niagara, la chauve-soubise.

Mon avis : Complètement loufoque ce roman entre la science-fiction et l'anticipation et l'enquête policière : étrange mais intéressant.

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

La malédiction de la coca

Publié le par CapOcapesDoc

La malédiction de la coca

La malédiction de la coca

Roger Judenne

Oskar - 2013

Résumé : Dans le sud de la Colombie, le trafic de cocaïne est sous le contrôle de la guérilla. Pour y mettre fin, les militaires pulvérisent de l'herbicide sur les plantations de coca. En représailles, la guérilla kidnappe Sierva laura, jeune héritière d'un grand propriétaire terrien. Mais celle-ci souffre de graves crises d'asthme...

Mon avis : un court roman sur le trafic de cocaïne, la guérilla colombienne, et l'amitié entre deux filles que tout oppose sauf la maladie. A lire, mais ne me laissera pas un souvenir important.

 

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Le Petit ChaPUBron rouge

Publié le par CapOcapesDoc

Le Petit ChaPUBron rouge

Le Petit ChaPUBron rouge

Alain Serres

Rue du Monde - 2010

Résumé : Sur la première page, on peut lire : « Pourquoi donc la publicité n’interromprait-elle que les films à la télé ? Pourquoi ne se glisserait-elle qu’entre les dessins animés, les pages des journaux, les émissions de radio, sur internet, sur les tee-shirts, sur les bus, sur les panneaux de toutes les villes et jamais dans les livres ? ». Après la pub à la télé, voici donc la pub dans les livres. Le petit chaPUBron rouge mêle conte traditionnel et slogans publicitaires pleins de fantaisie et de malice.

Mon avis : quelle belle idée originale ! On trouve donc l'histoire classique de Charles Perrault, coupée par des planches publicitaires truffées de jeux de mots, de clins d'oeil et de promesses extraordinaires. 

Le Petit ChaPUBron rouge
http://phildes2.canalblog.com/

http://phildes2.canalblog.com/

Partager cet article

Repost 0

La tente

Publié le par CapOcapesDoc

La tente

La tente

Claude Ponti

Ecole des Loisirs - 2012

Résumé : Au fond du jardin, une tente, la nuit. A l’ouverture du rideau, un peu assourdis, quelques bruits de voiture, un chien qui aboie disent que nous ne sommes pas très loin de la vie citadine. Mais quand même c’est la nuit, « noir profond ». Deux voix, Lui : tu dors ? Elle : Oui… Lui : tu dors ou tu es réveillée ? Elle : Je dors…

Mon avis : Deux enfants qui font du camping dans leur jardin... Des bruits, du vent, la nuit... et l'imaginaire, mi-merveilleux, mi-fantastique. Un dialogue fondé sur la peur, le questionnement : très bien !

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>