Princesse Laque

Publié le par CapOcapesDoc

Princesse Laque

Princesse Laque 

Patrice Favaro, Illustrations de Françoise Malaval
Syros - 2005

Résumé Dans le lointain royaume de Birmanie, la fille d'un artisan décore si bien les objets en laque qu'on la surnomme Princesse Laque. Lorsqu'il entend parler de son talent, le roi ordonne à la jeune fille de ne plus travailler que pour lui seul. Elle s'exécute mais toutes les œuvres qu'elle lui présente ont le même sujet : la souffrance du peuple écrasé par la loi du tyran... La fureur du roi est sans limite.

Mon avis : un bel album sur la liberté d'expression et la condition de la femme en Birmanie. les dessins, au style calligraphique, sont magnifiques. L'histoire aborde les thèmes des droits et de la différence. 

L'avis de Ricochet Cette histoire peut d’abord être un beau conte traditionnel, pourquoi pas birman. Mis en relation avec l’actualité géopolitique, il prend une résonance particulière : Princesse Laque est un reflet de Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991. Depuis la fin des années 1980, cette dernière n’a cessé, par les voies politiques légales, de tenter de s’opposer à la dictature birmane. Elle reste encore aujourd’hui assignée à résidence : sa liberté de parole lui a valu, comme Princesse Laque, d’être prisonnière dans son pays. C’est dire l’intelligence et l’aspect militant de cet album, réalisé en partenariat avec Amnesty International. Les illustrations de Françoise Malaval, pointillistes et richement colorées, choisissent d’aplanir les perspectives et adoptent des points de vue originaux (en hauteur, gros plans…). Ces caractéristiques sont un rappel aux décorations orientales et à celles des objets en laque… Pleines pages, elles montrent des corps souples et stylisés : un merveilleux accompagnement à un texte court et sobre, qui vise à l’essentiel de son propos. L’association de deux talents au service d’une cause pour laquelle on ne cessera jamais d’espérer…

logo challenge albums 2015

Commenter cet article