Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

25 articles avec amelie nothomb

Frappe-toi le coeur

Publié le par CapOcapesDoc

Frappe-toi le coeur

Frappe-toi le coeur

Amélie Nothomb

Albin Michel - 23 août 2017

Quatrième de couverture : « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Alfred de Musset

Mon avis : Un très bon Nothomb ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas retrouvé cet esprit là dans ses romans ! Centré sur les femmes et leur relations entre elles, la jalousie, l'absence d'amour maternel, c'est poignant et glaçant ! A lire !

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Riquet à la houppe

Publié le par CapOcapesDoc

Riquet à la houppe

Riquet à la houppe

Amélie Nothomb

Albin Michel - 17 août 2016

Résumé : Deux enfants que tout oppose viennent au monde. Trémière est d’une beauté renversante et passe presque la totalité de son temps à regarder avec une intensité rare tout ce que le hasard dépose sous ses yeux. La laideur de Déodat n’a de commune mesure que son calme et son intelligence, la découverte des livres et du dictionnaire le sauve de l’horreur du monde. Un jour, leurs destins se croisent et tout bascule.

Mon avis : Dans ce nouveau roman, Amélie Nothomb s'inspire une nouvelle fois d'un conte de Charles Perrault (après Barbe Bleue sorti en 2012). On retrouve les thèmes de la naissance, de l'enfance et du regard du jeune face à ses parents que l'on avait déjà trouvé dans Métaphysique des tubes. Les chapitres s'alternent, tantôt avec le personnage de Déodat, tantôt avec celui de Trémière. On les voit grandir et évoluer, dans leur monde propre à eux seuls. Nous sommes bien dans l'univers de Nothomb : les prénoms originaux, les propos tenus par les personnages (qui rappellent ceux du héros dans Hygiène de l'assassin), et les références au Japon, ainsi que les nombreux éléments culturels divers et variés (ici, l'Egypte et les hyéroglyphes, l'ornithologie, et les romans d'amour de Balzac). Amélie Nothomb nous tient en haleine, et son roman, encore une fois, se lit d'une seule traite. Bravo. 

Publié dans Romans, Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Le crime du comte Neville

Publié le par CapOcapesDoc

Le crime du comte Neville

Le crime du comte Neville

Amélie Nothomb

Albin Michel - 2015

Quatrième de couverture : "Ce qui est monstrueux n'est pas nécessairement indigne."

Mon avis : Voilà la rentrée littéraire, et bien sûr je ne pouvais passer à côté du roman d'Amélie Nothomb ! Tous les ans, même attente. L'an dernier, un peu déçue. Cette fois-ci, j'ai retrouvé tous les ingrédients qui caractérisent le style de l'écrivain si particulière : Situations ubuesques, prénoms originaux et bien trouvés, rythme soutenu et haletant, dialogues plein d'esprit, récit bien mené et fin... surprenante ! 

L'auteur s'inspire ici d'une nouvelle d'Oscar Wilde comme trame de fond du roman, Le Crime de lord Arthur Savile, que vous pouvez trouver en ligne ou en poche. Je ne l'ai pas encore lu. 

Pour en revenir au roman d'Amélie Nothomd, je l'ai trouvé excellent ! A en lire les critiques sur le net, soit on adore, soit on déteste ! Et vous ?

Publié dans Romans, Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Pétronille

Publié le par CapOcapesDoc

Pétronille

Pétronille

Amélie Nothomb

Albin Michel - 2014

Quatrième de couverture : « Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »

Mon avis : Tous les ans, à la même époque, je file chez mon libraire acheter le Amélie Nothomb de la rentrée littéraire. Acheté mercredi, lu en très peu de temps (180 pages à peine), impression bizarre. Je n'ai pas vraiment accroché au début (on parle de vins, de champagne surtout), puis on parle d'amitié entre une auteure (Amélie Nothomb) et une de ses lectrices (Pétronille, qui deviendra sa compagne de champagne, puis une amie et une auteure à son tour). J'ai trouvé ça moins intéressant que d'habitude, et pourtant je l'ai lu d'une seule traite ! Ce que j'ai préféré ? La fin ! Non pas parce que le roman se terminait, mais parce qu'elle est surprenante.

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Métaphysique des tubes

Publié le par CapOcapesDoc

Métaphysique des tubes

Métaphysique des tubes

Amélie Nothomb 

Le livre de poche - 2002 (Première édition Albin Michel 2000)

Résumé : Dans ce roman, la jeune romancière belge raconte sa vie au Japon de sa naissance jusqu’à l’âge de trois ans. À sa naissance et jusqu’à l’âge de deux ans et demi, Amélie est considérée par tous comme un «tube digestif inerte et végétatif dont les activités se bornent à ses besoins primaires». Cette vie passive est à l’origine d’une réflexion sur la vie, sur Dieu, mais aussi l’occasion de faire un portrait humoristique, voire satirique, de la vie familiale du point de vue d’un tube. À partir de l’âge de deux ans et demi, Amélie perd ce statut presque divin de tube pour devenir une enfant «normale» et décrit de façon humoristique la vie de son entourage.

Extrait : "Il existe des êtres qui ne subissent pas la loi de l'évolution. Ce sont les légumes cliniques", ou des tubes par où circule seule la nourriture. Ces tubes ne sont pas pour autant sans cervelle puisqu'il arrive que celle-ci, suite à un "accident fatal", se réveille soudain, et déclenche la vie. C'est exactement ce qu'a vécu la (très) jeune narratrice de Métaphysique des tubes durant les deux premières années de sa vie qui furent muettes, immobiles, végétatives, bref divines. Au sens propre, car ce singulier bébé n'ignore pas qu'il est Dieu lui-même, méditant sur ce monde qu'il hésite à rejoindre. Sous forme de monologues intérieurs, considérations philosophico-drolatiques, on déguste le récit de ces trois premières années d'une vie française au Japon, pays merveilleux où de la naissance à la maternelle, l'enfant est un dieu.

Mon avis : je n'avais pas encore lu ce roman, alors que ma collection est presque complète (il me reste Le Sabotage Amoureux à lire). C'est vraiment génial, quel talent ! J'adore. J'avais l'impression d'entendre Amélie Nothomb me raconter sa vie, à mes côtés. 

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

La nostalgie heureuse

Publié le par CapOcapesDoc

La nostalgie heureuse

La nostalgie heureuse

Amélie Nothomb

Albin Michel, 21 août 2013.

 

Quatrième de couverture : « Tout ce que l’on aime devient une fiction. »

L'histoire : Amélie Nothomb retourne au Japon après de longues années, à l'occasion d'un reportage réalisé par France 5 ("Amélie Nothomb, une vie entre deux eaux"). Elle retourne sur les lieux de son enfance, revoit sa nounou, son ancien fiancé. Moments d'émotion.

Mon avis : Fin août, j'attend avec impatience le nouveau Nothomb. Aussitôt paru, aussitôt acheté, aussitôt lu ! Je le lis d'une traite. On est pris dans ce retour sur ses terres. On est pris dans ce sentiment de nostalgie. Ce roman est très différent des précédents, mais le style d'Amélie Nothomb est bien présent. D'habitude, je trouve les fins bâclées, là elle me convient parfaitement. J'ai adoré ce nouveau livre. L'attente pour lire le prochain va être longue...

Citation : "Natsukashii" désigne la nostalgie heureuse, l'instant où le beau souvenir revient à la mémoire et l'emplit de douceur. (p. 90)

A noter : le documentaire dont il est question dans ce livre va bientôt être rediffusé (voir lien ci-dessous)

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Barbe bleue

Publié le par CapOcapesDoc

barbe-bleue-damelie-nothomb-.jpeg

 

    Barbe Bleue, Amélie Nothomb, Albin Michel, 22 août 2012.

 

Lu le 24 août !

 

(Billet tardif, car pas eu le temps de le faire avant...)

 

L'histoire : une colocation, des femmes qui disparaissent.... Le conte revisité de Perrault.

 

Mon avis : J'ai aimé ce roman : Une des rares fois où la fin (dans ses derniers romans) ne me déçoit pas. On revient aux Nothomb précédents ! Ca fait plaisir !

 

Lire des articles en ligne :

 

Le Nouvel Observateur.

France TV.

La rentrée littéraire.

Le Figaro.

 

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Tuer le père

Publié le par CapOcapesDoc

tuer-le-pere-amelie-nothomb.jpg Tuer le père, d’Amélie Nothomb, sortie le 17 août 2011. 20ème roman de l'auteur.

 

Résumé : "Tuer le père" a pour cadre le désert du Nevada, aux Etats-Unis. Joe, un adolescent de 14 ans, féru de magie, se cherche un père. Il le trouvera en la personne du "plus grand magicien du monde".

 

Thèmes : espoir, confiance, relation père/fils, trahison, amour, amitié

 

Mon avis : Ce roman est surprenant par le choix des prénoms des personnages (pas de prénoms à dormir debout tels Prétextat, Palamède, Epiphane...), par l'absence de mots sortants du dictionnaire de l'Académie Française, par une fin non bâclée. C'est une histoire attachante, dont le style est plus épuré.

 

Lire un dossier du Livre de Poche sur Amélie Nothomb.

 

Un article sur Europe 1, un autre sur ActuaLitté.

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Une forme de vie

Publié le par CapOcapesDoc

      J'ai reçu pour mon anniversaire il y a quelques semaines déjà, le dernier Amélie Nothomb, intitulé Une forme de vie, publié chez Albin Michel.

 

une-forme-de-vie.jpg       Résumé : Comme toujours, pas de résumé sur la 4ème de couverture, mais une simple phrase mystérieuse : « Ce matin-là, je reçus une lettre d’un genre nouveau ».

Le roman met en scène l'auteure lui-même et un soldat de l'armée américaine qui échangent des lettres.

 

        Mon avis : Un genre nouveau pour Amélie Nothomb. On se demande quelle est la part de vérité (a-t-elle vraiment eu cette correspondance ?), quelle est la part d'invention ? En tout cas, on dévore ce nouveau roman, trop court. Et encore une fois, la fin ne nous satisfait pas vraiment, qui nous laisse sur notre faim...

         Comme toujours, j'aime les romans d'Amélie Nothomb.

 

Lire les différents avis des blogueurs :

- BlogOnoisettes.

- Mille et une pages.

- Callimaque et Cie.

 

L'avis de Fluctuat.

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

Le Voyage d'Hiver

Publié le par CapOcapesDoc

          L'histoire : Zoïle décide de détourner un avion à la suite d'une deception amoureuse.

           Mon avis : Prénoms hors du commun, mots compliqués, rythme rapide, phrases courtes, récit bref, on retrouve le style d'Amélie Nothomb.
On retrouve le style fou voire psychédélique de cet auteure.
            Les premiers moments de la lecture de ce roman (?, nouvelle ?) m'ont entraînés, mais la suite m'a un peu déçue... Est-ce que je me lasse du style Nothomb ? je ne sais pas. Pourtant, l'histoire est bien menée, intéressante.
       
            A noter : "Le voyage d'hiver" est le nom d'une oeuvre musicale de Schubert.
   
            Quelques citations :
    - "Il n'y a pas d'échec amoureux"
    - "Je me blottis dans tes mots"

            Voir la fiche de lecture de Petite Noisette.

        

Publié dans Amélie Nothomb

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>