Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

7 articles avec theatre

La tente

Publié le par CapOcapesDoc

La tente

La tente

Claude Ponti

Ecole des Loisirs - 2012

Résumé : Au fond du jardin, une tente, la nuit. A l’ouverture du rideau, un peu assourdis, quelques bruits de voiture, un chien qui aboie disent que nous ne sommes pas très loin de la vie citadine. Mais quand même c’est la nuit, « noir profond ». Deux voix, Lui : tu dors ? Elle : Oui… Lui : tu dors ou tu es réveillée ? Elle : Je dors…

Mon avis : Deux enfants qui font du camping dans leur jardin... Des bruits, du vent, la nuit... et l'imaginaire, mi-merveilleux, mi-fantastique. Un dialogue fondé sur la peur, le questionnement : très bien !

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Avant la peur du loup

Publié le par CapOcapesDoc

Avant la peur du loup

Avant la peur du loup

Véronique Herbaut

Syros - 2011

Résumé : Un petit garçon s'est perdu dans la forêt. Les arbres l'observent, attendris, et se réjouissent, eux qui ne voient plus que des promeneurs, des joggeurs, des vélos et des poussettes... Le soir ne va pas tarder à tomber. L'enfant, forcément, aura peur. Il en est ainsi depuis la nuit des temps !

Mon avis : Cette courte pièce de théâtre nous offre un texte mouvementé et drôle, sur le thème de la  forêt et aussi sur la place de la forêt dans notre société et ce qu'elle était avant.

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Les aventures du Livre de Géographie qui voulait voyager avant de s'endormir

Publié le par CapOcapesDoc

Les aventures du Livre de Géographie qui voulait voyager avant de s'endormir

Les aventures du Livre de Géographie qui voulait voyager avant de s'endormir

Cathy Ytak

Syros - 2010

Résumé : Le livre de géographie en a assez d'être classé à la lettre G ! Un soir, après le départ de la bibliothécaire, il décide d'entreprendre un petit voyage... En chemin, il va rencontrer de drôles d'énergumènes (l'encyclopédie mal lunée, le livre catalan, le livre des gros mots...) et se fera des amis précieux (le livre de nouvelles qui lui donne sa jaquette, le manuscrit qui se sent toujours un peu rejeté). Mais le livre de la police de l'air et des frontières n'est pas content du tout que l'ordre habituel soit bousculé...

Mon avis : Voici une petite pièce de théâtre courte et ludique traitant de la liberté, la tolérance et la solidarité. Les répliques sont drôles, fraîches et rythmées. Pourquoi pas tester en fin d'année avec des élèves de 6ème au CDI ?

Mon titre comptabilise un score de 106 points !

Mon titre comptabilise un score de 106 points !

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Dans la forêt profonde

Publié le par CapOcapesDoc

Dans la forêt profonde

Dans la forêt profonde

Karin Serres

L'école des Loisirs - Théâtre contemporain - 2003

Résumé : Raoul et Erika ont décidé de vivre avec leurs trois enfants dans une maison isolée, au coeur de la forêt. Et cela suppose une sérieuse organisation. Erika, la mère se débat pour que les horaires soient respectés, les repas assurés, bref, que la vie soit la plus harmonieuse possible. Hélas, le plus souvent, elle craque. A cause de Raoul, son époux, qui perd la boule. Il ne va plus travailler, lit des livres étranges, disparaît la nuit. Il semble attendre quelqu'un ou quelque chose. Qui ? Quoi ?

Mon avis : je ne lis pas souvent de pièces de thèâtre, mais de temps en temps ça change. J'ai bien aimé l'intrigue : une famille, au fin fond de la forêt, mais dont le père/mari perd un peu la tête. Les membres de la famille ne comprennent pas pourquoi. Le suspense tient jusqu'au bout. Bien sûr, c'est une quête sur ses origines, une quête sur soi que recherche Raoul. 

 

Extrait (blog de l'auteure)

SCENE 8
C’est la nuit. Erika fume sans bruit devant la maison, Antoine arrive, à pied, avec précautions.

ANTOINE . — Ohp pardon, je t’avais pas vue. Bonsoir, maman.
ERIKA. — D’où tu sors, toi ?
ANTOINE . — Terrain d’aviation, comme d’hab’, pourquoi ?
ERIKA. — A pied ?
ANTOINE . — Je suis resté trop tard, on discutait. Vélo crevé, plus de Rustines, magasin fermé, galère, obligé de rentrer à pied, traverser cette purée de forêt…
ERIKA. — T’as pas eu trop peur ?
ANTOINE . — Tu parles !…terrifié, ouais . Tu m‘en offres une ?
Erika lui tend une cigarette.
ERIKA. — Tiens. Tu devrais pas.
ANTOINE . — Juste pour chasser les moustiques.
ERIKA. — Comme moi.

Silence fumeur.

ANTOINE . — Quelque chose qui cloche ?
ERIKA. — Rien. Ton père a juste pété un câble.
ANTOINE . — D’alime ?
ERIKA. — Non, dans sa tête. Pété un fusible, quoi. Perdu les pédales.
ANTOINE . — Papa ?
ERIKA. — Ton père, oui. Mon mari. L’homme le plus tranquille, le plus banal, le plus raisonnable de toute la famille, de tous les cadres bancaires, de toutes les forêts réunies, aaarghh !
ANTOINE . — Quoi, quoi ?
ERIKA. — Son congé, il vient de donner à la banque ! Aujourd’hui ! Pour un an ! Renouvelable ! Renouvelable non mais t’entends ?!
ANTOINE. — Il monte une start-up ?
ERIKA. — Si seulement ! 
ANTOINE. — Tu pleures ?
ERIKA. — De rire.
ANTOINE . — Je te crois.
ERIKA. — Je ne sais même pas pourquoi il a fait ça, juste… des piles et des piles de livres de la bibli, il a rapporté, plein la remorque, tu verrais, bourrée, brinquebalée derrière son Solex qui patinait dans la boue du sentier…
ANTOINE . — Où il est ?
ERIKA. — Va voir…

SCENE 9

Antoine entre dans la maison, ébloui un instant par la lumière. Raoul est là, qui lit.

ANTOINE . — Alors, papa…
RAOUL. — Chttt, les petits.
ANTOINE, bas. — Je viens de voir maman, là, dehors… Elle m’a dit comme ça que… Il paraît que tu vas plus travailler ?
RAOUL. — Oui.
ANTOINE . — Juste une question : qu’est-ce que tu vas faire à la place ? Parce que maman…
RAOUL. — Je l’attends, Antoine.
ANTOINE . — Hein ?
RAOUL. — Je l’attends.
ANTOINE . — Qui ?
RAOUL. — Celui qui se cache dans la forêt.
ANTOINE . — T’as entendu ça aux infos ?
RAOUL. — Mais non, depuis des millions d’années il se cache, abruti.
ANTOINE . — Doit plus être tout jeune, alors…
RAOUL. — Les autres, ils le cherchent, ils l’ont chassé, pourchassé, alors forcément il a peur, il s’effraie, qu’est-ce que tu ferais à sa place ? Pareil, planqué ! Mais moi, je vais faire le contraire. Moi, je vais l’attendre, le laisser, lui, s’approcher. Et… petit à petit… l’apprivoiser. Le premier, vivant, ce sera à moi qu’il se montrera.
ANTOINE . — Mais qui ? Quoi ?
RAOUL. — Celui que j’attends.

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Finissez vos phrases !

Publié le par CapOcapesDoc

Finissez vos phrases !

Finissez vos phrases !

Jean Tardieu

Gallimard Folio - 2011

 

Trois pièces facétieuses, drolatiques, qui, avec un esprit inégalé, explorent les possibilités du langage et ses rapports avec la scène. Poète avant tout, Tardieu dynamite les codes de la comédie de boulevard. Dans cet univers surprenant, laissez-vous emporter par la valse des mots...

3 courtes pièces de théâtre de Jean Tardieu :

- Un mot pour un autre

- Finissez vos phrases !

- Les mots inutiles

Mon avis : c'est surprenant, drôle, idéal pour jouer avec les mots de la langue française !

Catégorie Verbe

Catégorie Verbe

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

La Terre qui ne voulait plus tourner

Publié le par CapOcapesDoc

La Terre qui ne voulait plus tourner

Editions Théâtrales - 2010

Présentation : Avec finesse et imagination, Françoise du Chaxel livre deux variations sur le progrès, ses avancées et ses revers.

La Terre qui ne voulait plus tourner
La planète bleue en a assez des hommes qui la mutilent. Elle s’arrête de tourner. Imaginez la pagaille! La Lune, le Soleil et Mars tentent de la raisonner, en vain. C’est un jeune garçon qui convaincra les humains d’arrêter le massacre écologique pour calmer la Terre.

Mon avis : très très bien ! du rythme, des interrogations, sur le thème de l'écologie et du progrès.

Dossier pédagogique


Autrefois, aujourd'hui, demain
Des enfants balaient l’Histoire récente (1945, 1965, 1989, 2009) et comparent ce qui existait alors, ce qui n’existe plus et ce qui existera demain. Un matériau pour s’interroger sur le temps qui passe. Sans mélancolie, mais avec un amusement certain.

Mon avis : là encore, très intéressant, sur l'avancée et le progrès : avantages, inconvénients, ce qui existe, n'existe plus...

Dossier pédagogique

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0

Si j'étais grand : 3 pièces à lire, à jouer

Publié le par CapOcapesDoc

Si j'étais grand : 3 pièces à lire, à jouer

Si j'étais grand : 3 pièces à lire, à jouer

Editions Théâtrales jeunesse - mai 2010

Présentation : Ces trois pièces courtes à lire et à jouer par les enfants et les adolescents ont été commandées par la Compagnie du Réfectoire dans le cadre de son projet «Si j’étais grand ». Trois auteurs européens sont interrogés sur les rêves et les utopies d’une enfance d’aujourd’hui. Ils répondent avec des univers personnels très différents.

Texte 1 : L'Oubliance de Mike Kenny

Que se passe-t-il quand les enfants d'aujourd'hui deviennent les vieillards de demain et que la retombée en enfance guette ? 

Mon avis : très sympa ! une bonne réflexion sur les âges, sur notre passé et notre avenir, et l'intergénérationnel.

Texte 2 : Presque stars de Jean-Marie Piemme
Des ados mettent en scène leur première montée des marches au Festival de Cannes. Mais tout ce cinéma cache parfois leurs fêlures et leurs craintes. Un passage vers un nouvel âge.

Mon avis : drôle tout en permettant de voir les craintes des ados. Intéressant dans la mise en scène.

Texte 3 Le Terrain synthétique de Karin Serres

Cinq ans plus tard, Le Terrain synthétique a recouvert Le Jardin de personne (Théâtre en court 3). Un nouveau mercredi, de l'aube jusqu'à la nuit, Karin Serres retrouve ses personnages. Que sont-ils devenus? Qu'ont-ils fait de leurs espoirs?

Mon avis : j'ai moins apprécié cette courte pièce, peut-être parce que je ne connais pas la première partie...

Publié dans Théâtre

Partager cet article

Repost 0