Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les crocos aussi ont besoin de bisous !

Publié le par CapOcapesDoc

Les crocos aussi ont besoin de bisous !

Les crocos aussi ont besoin de bisous !

Carrie Weston (auteur) Russell Julian (illustrateur)

Editions Piccolia - 2010

Résumé Tout le monde a besoin de bisous. Mais ce n'est pas si facile quand on est un petit crocodile. A chaque fois qu'il s'approche, les autres animaux s'écrient : "Un croco, un croco, un terrible crocodile !".

Mon avis : Je suis allée avec mon fils et son papa à l'aquarium et il y avait aussi un parc d'alligators. Mon garçon de 4 ans n'était pas vraiment rassuré... Nous lui avons acheté ce livre en sortant. Il a bien aimé ! Cet album tout en couleurs nous montre que le crocodile qui fait habituellement peur est mignon et surtout qu'il recherche de la tendresse. En effet, tous les animaux sont effrayés, se sauvent en le voyant. Le bébé crocodile veut juste un bisou, un câlin, il veut jouer avec les oiseaux, jouer dans l'eau avec les éléphants... Ce livre montre aussi que malgré la différence, on peut jouer avec les autres...

Les crocos aussi ont besoin de bisous !
Les crocos aussi ont besoin de bisous !

Partager cet article

Repost 0

Sous les couvertures

Publié le par CapOcapesDoc

Sous les couvertures

Sous les couvertures

Bertrand Guillot

Rue Fromentin - 2014

 

Quatrième de couverture

Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s’éveillent et se racontent leurs histoires… Mais ce soir, l’heure est grave : les nouveautés viennent d’arriver, et les romans du fond de la librairie n’ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur! 
Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s’unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu’ils n’ont pratiquement aucune chance…

Mon avis : En tant que professionnelle du livre, je ne pouvais passer à côté de cet ouvrage ! Les livres bien rangés d'une librairire s'animent la nuit et débattent de tout un tas de sujets, non sans se batailler ! L'arrivée des nouveautés littéraires va conduire les invendus au pilon, alors ils se rebellent. Les romans, best-sellers ou livres de boudoir, se confient, livrent leurs sentiments vis-vis du libraire, des clients... On parle aussi des auteurs, des liseuses... 

Un livre aux allures de conte moderne, qui nous pousse à la réflexion pertinente sur la production littéraire, l'avenir du livre... Mais je n'ai pas été plus touchée que ça. LEs batailles entre les livres sont trop présentes, les chapitres avec le vieux libraire et la jeune libraire pas assez développés. Au final, les passages parfois un peu longs, confus même... C'est tout de même léger, vivant et bien écrit.

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Le pire concert de l'histoire du rock

Publié le par CapOcapesDoc

Le pire concert de l'histoire du rock

Le pire concert de l'histoire du rock

Manu Causse

Editions Thierry Magnier - 2014

 

Résumé Ne pas se faire remarquer, être transparent au collège aux yeux des profs et des élèves, ça, il savait bien le faire Jean-Sébastien Leforestier. Maintenant qu'il habite une petite ville, avec un petit collège c'est fini. Tout le monde se connaît, son secret est dévoilé : il joue très bien du piano classique et ne vit que pour sa passion. Contrairement à ce qu'il pensait, non seulement personne ne se moque de lui, mais le voilà recruté dans un improbable groupe de rock très très amateur en tant que bassiste.

C'est ainsi que le musicien classique solitaire, un brin horripilant, pétri de certitudes, va découvrir le rock, la complicité avec des copains de son âge. C'est pas mal le rock en fait, ça déménage.

 

Mon avis : Voici un livre amusant. Le roman est écrit dans la bonne humeur. Il y a également beaucoup d’humour. Le héros n'est pas un ado ordinaire : il aime la musique classique alors que tous ses camarades préfèrent le rock ! Et en plus il joue du piano ! Tout au long de cette lecture, on a le sourire aux lèvres dans ce monde décalé. L'idée de réunir des ados différents est originale. L’ensemble est court (à peine 100 pages), très facile à lire et la diversité des thématiques abordés (amitié, musique, école) le rend très accessible. De véritables atouts pour  des « petits » lecteurs. On pourrait cependant reprocher une fin trop rapide et frustrante. Il faudra aussi aux adolescents faire des recherches sur la musique classique, car l'auteur fait pas mal de références à cet univers que les adolescents d'aujourd'hui ne connaissent pas forcément. Le héros doit prendre confiance en lui, il va réussir petit à petit grâce à la découverte de cet autre style musical. Un roman dynamique, drôle et léger.  



Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Trois fois Lou

Publié le par CapOcapesDoc

Trois fois Lou

Trois fois Lou

Elisabeth Brami

Seuil - 2014

Résumé :  Sous un seul volume, les éditions du Seuil ont rassemblé la saga de Lou, la petite-fille et de Thelma, Mamouchka, sa grand-mère. Illustrés par Béatrice Poncelet (les deux premiers volumes) et Georges Lemoine (le troisième), ces romans épistolaires, Ta Lou qui t'aime, Ma Lou adorée, Lou pour toujours, donnent à égalité la parole aux deux protagonistes. Chacune évoque sa vie sentimentale, sa relation au temps, passé ou à venir. 

Ta Lou qui t'aime : Pour son premier été loin de sa famille, Lou s'ennuie en colonie. Elle décide d'écrire à sa grand-mère Mamouchka, qui passe à Nice ses premières vacances de veuve. C'est le début d'une longue correspondance.

Ma Lou adorée : L'été suivant, leurs échanges se poursuivent sous le signe d'une première histoire d'amour pour Lou et d'une dernière pour sa grand-mère.

Lou pour toujours : Enfin, l'année des 13 ans de Lou, rien ne va plus au collège pour l'une, un message incroyable sur internet vient bouleverser la vie de l'autre, et tout se rejoue pour elles avec surprise.

Mon avis : Je n'avais jamais lu les trois romans issus de cette compilation. Je n'ai pas été déçue. Bien sûr, c'est de la littérature pour collégiennes, mais c'est bien écrit, et ce qui fait le plus de cette réédition est les magnifiques illustrations qui retranscrivent de véritables lettres. Différents thèmes sont abordés dans les échanges de la jeune fille et de sa grand-mère : la vie sentimentale, le temps présent, passé ou à venir, les relations avec les amis ou avec les parents, les petits tracas du quotidien. La correspondance est touchante et pétillante. Les anecdotes sont amusantes, les souvenirs émouvants. C'est un échange intergénérationnel au contenu riche dans le fond donc, et dans la forme avec les papiers à lettres colorés, les écritures cursives, les photos ou autres autocollants ou tickets. La mise en page n'est donc plus traditionnelle pour les lettres de Lou, mais elle le reste avec les lettres de la grand-mère. 

Une bonne lecture d'été. 

Trois fois Lou

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

C'est pas moi, c'est mon loup !

Publié le par CapOcapesDoc

C'est pas moi, c'est mon loup !

C'est pas moi, c'est mon loup !

Mily Cabrol (texte) et Amélie Graux (illustrations)
Milan Jeunesse - 2012

Présentation : Ce loup est toujours dans ses pattes. C'est à cause de lui qu’elle fait toutes ces bêtises... ça n'est pas sa faute. Et le pire, c'est qu’elle ne cesse de l’expliquer, mais personne ne la croit...

Mon avis : J'ai découvert cet album grâce à l'application de l'été du Prix des Incorruptibles. Il joue sur la mince frontière entre réel et fantasme pour le jeune enfant. L'histoire montre que le loup, même s'il est un objet de peur, peut être nécessaire à l'enfant pour justement dépasser ses craintes et prendre de l'assurance. Le texte et les images font référence à de nombreux contes de notre enfance. Les illustrations sont faites aux crayons de couleur, pleine de détails, comme le montrent les expressions de la petite fille : détermination, peur, effroi, suspicion, amusement…

C'est pas moi, c'est mon loup !
C'est pas moi, c'est mon loup !
C'est pas moi, c'est mon loup !

Partager cet article

Repost 0

Les baisers de Cornélius

Publié le par CapOcapesDoc

Les baisers de Cornélius

Les baisers de Cornélius

Agnès de Lestrade (texte)

Charlotte Cottereau (illustrations)

Balivernes Editions - 2011

Présentation

Cornélius était un vieux monsieur qui n’avait pas trouvé l’amour. Triste et seul, il inventait. Des graines volantes, des râteaux à rater, des fleurs à roulette... Gala était une vieille dame que tous appelaient la sorcière. Elle était moche et ridée, à cause d’un sort jeté par un sorcier.
Mais un jour, avec des bouts de ficelle, des clous et du papier, Cornélius inventa une machine à fabriquer des baisers, et ceux-ci s’envolèrent par milliers. Et quand quelques-uns se posèrent sur la petite cabane en bois de Gala, que pensez-vous qu’il arriva ?

Mon avis
Voici un conte plein de tendresse, découvert avec l'application gratuite de l'été des Incorruptibles, niveau maternelle. Je l'ai lu avec mon fils de 4 ans, et il a bien aimé. Pas de princes et princesses, mais un vieux monsieur, une sorcière qui n'en est pas vraiment une qui vont se rencontrer. Les thèmes de la vieillesse, de la solitude et de l'amour sont ici abordés avec légèreté. Le texte nous entraine dans un univers poétique et plein de douceur. Les illustrations sont magnifiques (et pourtant vues sur tablette), le trait est fin et délicat, les couleurs apaisantes. Une belle découverte. 

Les baisers de Cornélius
Les baisers de Cornélius
Les baisers de Cornélius

Partager cet article

Repost 0

Un violon dans les jambes

Publié le par CapOcapesDoc

Un violon dans les jambes

Un violon dans les jambes

Hervé Mestron

Syros - Juin 2006 (réédition Janvier 2013)

 

Résumé : Fauché à onze ans par une voiture, Bastien perd l'usage de ses jambes. Son quotidien, fait d'immobilité, de silence et surtout de solitude, est bouleversé le jour où une jeune violoniste, Iris, emménage dans un appartement voisin du sien.

Mon avis : un texte simple mais fort sur un garçon handicapé qui devient un virtuose de violon. 

Publié dans Romans

Partager cet article

Repost 0

Juin-Juillet 2015 au collège

Publié le par CapOcapesDoc

Et pour cette fin d'année, que de travail ! 

J'ai donc :

- fini les cours d'IRD en 6ème, et fait passer les évaluations

- rempli les bulletins de 6ème et participé aux conseils de classe

- fini les séances d'AP en 6ème avec des travaux décriture autour de textes de Bernard Friot

- fini le projet Mythologie avec les Ulis, autour d'un jeu sur les expressions issues de la mythologie grecque

- participé à diverses réunions : Valorisation des élèves, Climat scolaire, Travail personnel des élèves, Bilan sur l'Accompagnement Personnalisé

- fait grève le 11 juin (voir post ici) et manifesté

- accompagné des élèves à la remise des prix du concours de cartographie : voir

- retrouvé mes collègues profs-docs pour une réunion de travail et d'échanges autour de thèmes divers : le fameux décret d'août 2014 et son application, le numérique au CDI, les lectures des jeunes... 

- été extrêmement touchée par le décès d'un de nos élèves de 3ème...

- mangé une dernière fois avec mes collègues pour cette année

- assisté au pot de départ des mutés et retraités

- terminé mon inventaire dans son ensemble ! 

- réalisé mon bilan d'activités sous forme d'infographie : à lire ici 

- fait mon top d'emprunts de l'année :

- appris que je ne ferais d'AP l'an prochain...

- commandé des nouveaux fauteuils pour l'espace lecture ainsi qu'un vidéoprojecteur

- parlé projets avec plusieurs collègues de diverses disciplines : SVT, Français, Histoire-Géo, Physique-Chimie, Anglais... 

- mérité mes vacances !!!! 

Au programme : repos, festival, lectures, et préparation des cours et projets !

 

Extrait de la BD "Les Campbell, tome 1 : Inferno" de Jose Luis Munuera, chez Dupuis, 2014

Extrait de la BD "Les Campbell, tome 1 : Inferno" de Jose Luis Munuera, chez Dupuis, 2014

Partager cet article

Repost 0

La quête d'Ewilan, tome 2 : Akiro

Publié le par CapOcapesDoc

La quête d'Ewilan, tome 2 : Akiro

La quête d'Ewilan, tome 2 : Akiro

Bande dessinée adaptée du roman de Pierre Bottero

Scénariste : Lylian

Dessinateur : Laurence Baldetti

Coloriste : Loïc Chevallier

Glénat - Octobre 2014

Résumé : Après avoir démontré l'’étendue de ses pouvoirs en invoquant un redoutable orage pour se débarrasser d'’une bande de pillards, Ewilan, épuisée, fait face à son destin. Elle doit retrouver son frère Akiro si elle veut pouvoir éveiller les Figés et sauver l'’Empire. En chemin, Ewilan et sa troupe rencontrent Ellana Caldin, une jeune femme qui s'’avère être membre de l’'ordre secret des Marchombres. Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises... Car les Ts’liches ont envoyé à leurs trousses des mercenaires du chaos : des individus extrêmement dangereux comptant dans leurs rangs des dessinateurs très puissants...

Mon avis : Encore de très belles illustrations et le scénario s'accélère ! C'est magique et féérique. La quête d'Ewilan-Camille est semée d’embuches et de dangers. L'ensemble est très agréable à lire. Ce deuxième tome achève le premier roman de la trilogie. En effet, chaque roman est adapté en 2 tomes de bande dessinée. Il y aura donc 6 tomes. 

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0

No pasaran, le jeu

Publié le par CapOcapesDoc

No pasaran, le jeu

No pasaran, le jeu

Christian Lehmann (scénario) et Antoine Carrion (Dessin et couleurs)

2014

Résumé Ce jeu, Éric, Thierry et Andreas l’apprendront à leurs dépens, va les propulser au cœur de la barbarie humaine. Les adolescents vont se laisser entraîner au cœur d'un univers dangereux, dans un piège diabolique : renvoyés dans le passé sur le Chemin des Dames pendant la Première Guerre mondiale, à Guernica sous les bombes en 1937, dans la France occupée sous la botte nazie... Il ne fait pas bon rester trop longtemps dans ce monde virtuel. Si Éric et Thierry comprennent vite qu’il est préférable de ne plus toucher à ce piège diabolique, Andreas y prend au contraire un plaisir extrême. Ce jeu fascinant est l’ultime jeu : celui de la victoire ou de la mort...

Mon avis : voici l'adaptation du roman (que je n'ai pas lu). C'est un plaidoyer contre la guerre, l'addiction des jeux videos, la banalisation de la vengeance. Je n'ai pas spécialement accroché, mais ça se lit bien. A partir de la 3ème.

Publié dans BD

Partager cet article

Repost 0